Olivier Lemire et Alain Laurens

Olivier Lemire et Alain Laurens
Olivier Lemire et Alain Laurens © Radio France

Dans tes rêves, les hommes remontent dans les arbres, les cabanes remplacent les buildings.

Y’a plus de propriétaires, plus de locataires, plus de réfugiés, plus d’exilés, chacun redevient un baron perché pour vivre plus haut que tous ces petits princes au ras du sol.

Dans tes rêves, y’a un drôle de type qui se baigne dans une rivière nommée Bonheur.

Ça existe le bonheur, mais c’est froid et dangereux. Le nageur finit par se noyer dans le bonheur. Mort mais heureux.

Dans tes rêves, tu creuses un tunnel pour échapper à la prison des cerveaux disponibles et à la police de l’imaginaire. Même pas peur de la peur.

Dans tes rêves, y’a le pays de ton enfance et celui de l’utopie.

Y’a pas de morale à la fin, tout est possible, tu deviens un autre.

Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…

Olivier Lemire

Olivier Lemire
Olivier Lemire © Michele Lecouls

Écrivain-voyageur, correspondant géographique Olivier Lemire est l'auteur de plusieurs livres dont "Celui qui marche" (2008) et" L'Esprit du chemin" (2011 ). Naissance à Rouen le 15 juin 1959, d’une mère suisse et d’un père normand. A 20 ans : vendeur de photocopieurs en porte à porte.A 30 ans : consultant en agence de design.A 40 ans : cadre dans une grande entreprise.A 50 ans : « correspondant géographique » : marcheur-auteur-photographe-réalisateur.Production : reportages presse, livres, photographies, films, conférences, accompagnements.

Son site :http://celuiquimarche.com

Son dernier livre :

livre le bout du monde
livre le bout du monde © Radio France

« Il y a des dizaines de "Bout du monde" en France : des endroits reculés au fond d'un vallon, parfois, mais surtout de simples lieux-dits à la géographie modeste : des champs, des vaches, quelques maisons, et un petit panneau de tôle plus ou moins rouillé signalant l'endroit. On peut y lire ces quatre mots en lettre noires sur fond blanc :"Le Bout du Monde". Ces petits coins de campagne, je suis parti les découvrir à pied et à vélo. J'ai commencé par photographier les paysages et les chemins croisés au fil des kilomètres, avant de me consacrer aux panneaux signalant les lieux-dits. Et puis j'ai osé les gens.Une évidence a fini par s'imposer au fil du chemin : la campagne des cours de géographie de mon enfance a disparu, les agriculteurs en sont devenus les acteurs clairsemés d'une économie en souffrance. Il est toujours triste de constater la disparition d'un monde sans que le nouveau arrive à séduire. Mais au-delà de la nostalgie ressentie au fil des milliers de kilomètres parcourus à toute petite vitesse dans la campagne française, je conserve surtout l'humanité des personnes qui ont bien voulu se laisser photographier au sortir de chez elles, et le vertige qui me saisit à les voir poser aux côtés des mots écrits sur de petites plaques de métal rouillé. Autant de visages gravés dans la mémoire. Autant de courts voyages passés à leurs côtés. Autant de raisons de les en remercier. C'est d'abord de ce voyage-là que parle ce livre. »

Le bout du monde, France : voyage au coeur de nos campagnes Olivier LemireParu le 5 juin 2015 Editeur Le Passeur éditeur,

Alain Laurens

Alain Laurens
Alain Laurens © A.Laurens

Longtemps président d'une grande agence de publicité, Alain Laurens a choisi de réaliser un rêve d'enfant, celui du Baron perché d'Italo Calvino : vivre dans les arbres. En 2000, il crée La Cabane perchée, s'entourant de l'aquarelliste Daniel Dufour, qui conçoit et dessine des cabanes, et du compagnon charpentier Ghislain André, qui les construit avec son équipe de charpentiers et de menuisiers. Aujourd'hui, La Cabane perchée a réalisé près de 350 cabanes en France, mais aussi en Suisse, Belgique, Espagne, Portugal, Italie, Russie, Danemark, Etats-Unis...

Qui n’a jamais rêvé de vivre en haut d’un arbre ? Qui n'a jamais rêvé qu'on lui conçoive un refuge sur mesure, selon ses rêves les plus fous ? Qu’elles soient en France, au Danemark, en Russie, en Espagne ou aux USA, ces cabanes nous appellent irrésistiblement à voir le monde depuis les cimes, à hauteur de nos rêves d’enfant.

Son dernier livre :

livre cabanes
livre cabanes © Radio France

À quoi rêvent ceux qui vivent à la cime des arbres dans des cabanes ? Les enfants y voient une cachette pour abriter leurs jeux et les adultes un cocon pour y savourer la douceur de vivre. Au milieu des branchages, ces cabanes invitent les citadins à renouer avec leurs sensations, en harmonie avec la nature, quand les aventuriers s'imaginent déjà arpenter les ponts de singe. Selon l'envie, la cabane devient bulle d'inspiration pour le poète, lieu de réflexion pour le philosophe, salle de concert pour le mélomane, bibliothèque suspendue pour l'amoureux des livres...

Les quarante cabanes présentées ici ont toutes leur propre histoire, qui se mêle à celle de leur propriétaire et de l'arbre qui les reçoit. Nichées dans la ramure d'un arbre centenaire ou posées sur d'élégants pilotis, petites ou grandes, toutes racontent en filigrane un rêve accompli. Grâce aux nombreuses photographies et aquarelles de ce livre, chacune de ces cabanes, construites dans le respect des végétaux et du paysage environnant, invite à renouer avec son âme d'enfant. Un voyage étonnant à travers une dizaine de pays d'Europe et d'Amérique, qui donne envie d'aller grimper dans les arbres pour se retrouver soi-même. Rêvons perchés : cabanes autour du monde Alain Laurens, Daniel Dufour, Ghislain Andréphotographies Jacques DelacroixParu le 4 juin 2015 Editeur La Martinière

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.