Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…

Jean-Bernard Pouy et Jacques Perry-Salkow pour "Dans tes rêves"
Jean-Bernard Pouy et Jacques Perry-Salkow pour "Dans tes rêves" © Radio France / Laurence Garcia

Jean-Bernard Pouy et Jacques Perry-Salkow

Dans tes rêves, y’a des flics qui boivent des bières sans alcool avec des blousons noirs, des jeunes anars dans une ferme bio avec une boîte aux lettres interdite à la pub, y’a aussi des trains fantômes qui arrivent à l’heure. Dans cette gare d’arrivée à destination de nulle part, tous les voyageurs de la vie finissent sur le même quai. 

Qu’importe l’heure, la mort s’en fiche, l’important c’est de faire du chiffre.

Dans tes rêves, y’a un type enfermé dans l’alphabet, coincé entre le F et le P, il tente une courte échelle avec le L, mais le S lui fait un croche-pied, et il s’étale de tout son long sur le B bien rebondi avant d’être pris en otage par le Z. 

Le pauvre type devient la monnaie d’échange de l’alphabet en colère contre les algorithmes qui préfèrent le jeu des chiffres cyniques aux lettres romanesques. 

Dans tes rêves, y’a le pays de ton enfance et celui de l’utopie 

Y’a pas de morale à la fin, tout est possible, tu deviens un super héros de la vraie vie.

Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…

Jean-Bernard Pouy et Jacques Perry-Salkow, diptyque pour Dans tes rêves
Jean-Bernard Pouy et Jacques Perry-Salkow, diptyque pour Dans tes rêves © Radio France / Laurence Garcia

Jacques Perry-Salkow  

Jacques Perry-Salkow se souvient d’avoir dormi, enfant, sous un piano. Il se souvient aussi d’avoir eu une touche avec une antique machine à écrire. Voilà comment il est devenu pianiste et auteur. Il signe notamment une trilogie consacrée aux anagrammes : Anagrammes renversantes ou Le sens caché du monde (avec Étienne Klein, Flammarion, 2011), Anagrammes à la folie (avec Sylvain Tesson, Équateurs, 2013) et Anagrammes pour lire dans les pensées (avec Raphaël Enthoven, Actes Sud, 2016). Il a composé des acrostiches pour les parfums Gaultier.

Dans son nouveau livre, Le Vivarium de palindromes (Fayard, 2017), il aborde le monde fascinant de l’écriture en miroir. Il vit en Touraine, « terre d’inspiration des écrivains ».

Jean-Bernard Pouy

Né en 1946, grand nom du polar français, a écrit une centaine de romans noirs (dont onze dans la célèbre « Série Noire »), et un vrai tsunami de nouvelles, d'articles, et d'ouvrages tels que « L'Encyclopédie des cancres, autres rebelles et génies»), dans la même collection que « L'encyclopédie des héros». Il est aussi directeur et créateur de collections, et a notamment imaginé le personnage du Poulpe. Grand amateur d'écriture à contrainte, il est membre des « Papous », émission de France-Culture. C'est un défenseur opiniâtre de la littérature populaire, partagé entre critique sociale, distance cynique, humour lamentable et gravité libertaire. Il voudrait être considéré, c'est lui qui le dit, comme un « styliste pusillanime », alors qu'il n'est que la cause d'une certaine déforestation. Son dernier livre  :  Ma ZAD Collection Série Noire, Romans noirs, Gallimard Parution : 11-01-2018 Camille Destroit, quadra, célibataire, responsable des achats du rayon frais à l’hyper de Cassel, est interpellé lors de l’évacuation du site de Zavenghem, occupé par des activistes. A sa sortie de GAV, le hangar où il stockait des objets de récup’ destinés à ses potes zadistes (ZAD = Zone à défendre), n’est plus qu’un tas de ruines fumantes. Son employeur le licencie, sa copine le quitte et il se fait tabasser par des crânes rasés. Difficile d’avoir pire karma et de ne pas se radicaliser.Heureusement, la jeune Claire est là qui, avec quelques compagnons de lutte, égaye le quotidien de Camille et lui redonne petit à petit l’envie de se révolter et de tuer tous les affreux : en l’occurrence la famille Valter, les potentats locaux et ennemis désignés des zadistes, sur qui Camille va enquêter pour trouver de quoi les neutraliser.Long soliloque à peine interrompu par les personnages secondaires, ce roman est l’œuvre d’un Pouy au meilleur de sa forme littéraire : clins d’œil à ses maîtres, références picturales nombreuses, calembours, turlupinades et facéties...

Son dernier livre : Ma ZAD  - Paru le 11 janvier 2018  Editeur  Gallimard    

Camille Destroit, quadra, célibataire, responsable des achats du rayon frais à l’hyper de Cassel, est interpellé lors de l’évacuation du site de Zavenghem, occupé par des activistes. A sa sortie de GAV, le hangar où il stockait des objets de récup’ destinés à ses potes zadistes (ZAD = Zone à défendre), n’est plus qu’un tas de ruines fumantes. Son employeur le licencie, sa copine le quitte et il se fait tabasser par des crânes rasés. Difficile d’avoir pire karma et de ne pas se radicaliser.Heureusement, la jeune Claire est là qui, avec quelques compagnons de lutte, égaye le quotidien de Camille et lui redonne petit à petit l’envie de se révolter et de tuer tous les affreux : en l’occurrence la famille Valter, les potentats locaux et ennemis désignés des zadistes, sur qui Camille va enquêter pour trouver de quoi les neutraliser. Long soliloque à peine interrompu par les personnages secondaires, ce roman est l’œuvre d’un Pouy au meilleur de sa forme littéraire : clins d’œil à ses maîtres, références picturales nombreuses, calembours, turlupinades et facéties...

La programmation musicale

  • Lovely day - Bill WITHERS   
  • Drink i'm sippin on - YAEJI   
  • La boxeuse amoureuse - ARTHUR H
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.