Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous.

Jacques Bonnaffé, Tobie Nathan et Manon Loizeau pour Dans tes rêves
Jacques Bonnaffé, Tobie Nathan et Manon Loizeau pour Dans tes rêves © Radio France

Manon Loizeau, Jacques Bonnaffé et Tobie Nathan

Dans tes rêves, y’a Albert Londres, Laurel et Hardy et Freud qui partagent un blablacar en papotant sur la mondialisation virtuelle et le prix des péages trop réels.

Et toi tu conduis la petite tribu, avec Freud à la place du mort qui te pose des questions bizarres sur ta mère.

Dans tes rêves, y’a une journaliste, un acteur et un psy dans un studio de radio un samedi soir à l’heure des clashs chez Ruquier. Ils ne savent pas trop ce qu’ils font là mais ils ont dit oui. Rien à vendre, juste le plaisir d’offrir, et la joie d’échanger sur le pouvoir de dire oui, tout est possible.

Dans tes rêves, y’a le pays de ton enfance et celui de l’utopie.

Y’a pas de morale à la fin, tout est possible, tu deviens un super héros de la vraie vie

Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous.

Diptyque Jacques Bonnaffé, Tobie Nathan et Manon Loizeau pour Dans tes rêves
Diptyque Jacques Bonnaffé, Tobie Nathan et Manon Loizeau pour Dans tes rêves © Radio France

Manon Loizeau

Grand reporter indépendante

A 24 ans, elle s’installe à Moscou après avoir fait des stages au Nouvel Observateur et à Libération. Elle envoie alors un c.v. au bureau du Monde et à celui de la BBC, qui la feront travailler régulièrement. Puis, elle glisse peu à peu de l’écrit vers l’image. "Au départ je voulais faire des sujets plus culturels, sur le théâtre notamment", raconte-t-elle — ’héritage d’une famille franco-britannique, un père journaliste au Matin de Paris et une mère artiste. Mais la première guerre en Tchétchénie et la maladie de Boris Eltsine l’orientent vers d’autres thématiques.

Son film "Grozny, chronique d’une disparition" , tourné clandestinement en 2003 sera unaniment salué comme un événement, couronné par de multiples prix ( Grand prix "Reporter sans frontières" 2004, et deux prix au Festival international du grand reportage d’actualité (Figra) 2004. Elle nous revient cette année avec un film sur l’Iran à l’heure des révolutions urbaines. Elle a récemment réalisé un reportage exclusif en Syrie pour l'agence CAPA qui a été diffusé dans le magazine "Envoyé Spécial" sur France 2.

Filmographie : Chronique d’un Iran interdit (2011) Grozny, chronique d’une disparition (2010) Meurtres en série au pays de Poutine (2009) Carnets de route en Géorgie (2008) La Malédiction de naître fille (2006) Grandir sans camisole (2005) Grozny, chronique d’une disparition (2003) Grandir sous camisole (1997)

Jacques Bonnaffé

Comédien, metteur en scène

Né le 22 juin 1958 à Douai (Nord), formé au Conservatoire d’Art Dramatique de Lille après des débuts au sein de la Compagnie du Beffroi, Jacques Bonnaffé participe à son premier film en 1979, « Anthracite », d’Edouard Niermans. Jean-Luc Godard le remarque alors et lui demande de jouer dans « Prénom Carmen ». Il enchaîne ensuite les rôles au cinéma tout en se consacrant parallèlement au théâtre.

Ses racines Ch’ti lui inspire un spectacle comique, « Paris-Nord, attraction pour noces et banquets » et une pièce en patois picard, Cafougnette et l’défilé d’après Jules Mousseron. Passé à la mise en scène au début des années 90, il se distingue en adaptant Jacques Darras et Jean-Pierre Verheggen dont les Jacques two Jacques et L’Oral et Hardi remportent un succès critique. Amateur de poésie et de lectures publiques, il inventeles quinze banquets littéraires en 2004 et crée à la même occasion la compagnie Faisan. Programmé en 2011 au festival d’Avignon, il interprète Sujets à vif – Programme D avant de reprendre l’Oral et Hardi en tournée. En 2012, il joue le rôle de Jean Genet dans le film Violette de Martin Provost.

Prix : Molière du comédien pour « l’Oral et hardi » (2009) ; Molière de la compagnie pour la Compagnie Faisan (2009)

Présentera avec Fellag et André Minvielle la soirée du 30 juin aux Nuits de Fourvièresd’un Poisson l’autre.

Tobie Nathan

Ethnopsychiatre

Né en 1948 au Caire en Egypte, professeur de psychologie clinique et pathologique à l'université de Paris VIII, Tobie Nathan est le grand représentant en France d'un courant de la psychiatrie travaillant sur l'origine culturelle des patients :l'ethnopsychiatrie. Il a fondé en 1993 le Centre Georges-Devereux, centre universitaire d'aide psychologique aux familles migrantes . Diplomate, il a été Conseiller de Coopération et d'Action Culturelle auprès de l'Ambassade de France en Guinée et à Conakry.

Programmation musicale

  • Mad about the boy - Dinah WASHINGTON
  • Fire - Beth DITTO
  • Y a d'la rumba dans l'air - KATERINE
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.