Dany Laferrière et Daniel Picouly

Dany Laferrière et Daniel Picouly
Dany Laferrière et Daniel Picouly © Laurence Garcia

Dans tes rêves, y’a une femme qui attend près du téléphone. Un combiné à fil, une voix d’exil, un mari son corps, un dimanche soir comme un autre, en regardant par la fenêtre des lauriers roses.Dans tes rêves, y’a des mères qui cachent leurs fils pour éviter la guerre. C’est le carré des amazones, interdit aux hommes, près de la montagne Pelée. Et pour protéger les gamins sans père, y’a des iguanes qui changent de couleur et poussent des cris quand le volcan crache du feu. C’est un cri muet que seuls les gosses peuvent entendre.Dans tes rêves, y’a un drôle de type qui bouquine dans son bain en pyjama. Il s’endort en se marrant dans les bulles de savon. C’est un rescapé de la baignoire sauvé des eaux grâce aux mots de son livre.Dans tes rêves, y’a le pays de ton enfance et celui de l’utopie.Y’a pas de morale à la fin, tout est possible, tu deviens un autre.Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…

Dany Laferrière

Dany Laferrière
Dany Laferrière © Zulma editions

Dany Laferrière est né en 1953 à Port-au-Prince, qu’il quitte pour Montréal en 1976. Depuis son premier roman, Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer, salué par une reconnaissance immédiate, à l’Art presque perdu de ne rien faire (Grasset), en passant par l’Énigme du retour (Grasset, Prix Médicis 2009), Dany Laferrière a construit une œuvre qui lui a valu son élection à l’Académie française. Le Cri des oiseaux fous est le roman charnière de sa vaste « Autobiographie américaine ».

Son livre :

livre laferriere
livre laferriere © Radio France

Le cri des oiseaux fous Dany Laferrière Paru le 19 septembre 2015 Editeur Zulma

Droite, fière, sans un sourire, ma mère me regarde partir. Les hommes de sa maison partent en exil avant la trentaine pour ne pas mourir en prison. Les femmes restent. Ma mère a été poignardée deux fois en vingt ans. Papa Doc a chassé mon père du pays. Baby Doc me chasse à son tour. Père et fils, présidents. Père et fils, exilés. Et ma mère qui ne bouge pas. Toujours ce sourire infiniment triste au coin des lèvres. Je me retourne une dernière fois, mais elle n’est plus là. »Vieux Os a vingt-trois ans. Son ami Gasner, journaliste comme lui, vient d’être assassiné par les tontons macoutes. Dès lors s’enclenche la mécanique de l’exil, pressante, radicale : Vieux Os doit passer sa dernière nuit hors de chez lui.

De taps-taps bondés en déambulations hasardeuses, Vieux Os parcourt son monde en accéléré : les belles de nuit du Brise-de-Mer, bordel miniature où l’on parle d’amour et de grammaire, les amis de toujours, Lisa et Sandra – « l’une pour le corps, l’autre pour le cœur » –, les souvenirs d’enfance à Petit-Goâve dans le giron de Da, les tueurs qui rôdent, les anges gardiens aux allures de dieux vaudou, et toutes les bribes de vie saisies au vol dans les rues de Port-au-Prince…

Daniel Picouly

Daniel Picouly
Daniel Picouly © Philippe Vemes

Daniel Picouly s'impose avec Le Champ de personne (prix des lectrices de Elle, 1996) et L'Enfant léopard, Prix Renaudot 1999, « fantaisie romanesque que n'aurait pas reniée Dumas » (L'Express). Il fait ses débuts au théâtre avec La faute d'orthographe est ma langue maternelle (chez Albin Michel, où il vient de publier Le Cri muet de l'Iguane). Il anime chaque semaine une émission littéraire, Page 19, sur France Ô. En jeunesse, il est connu pour avoir publié chez Magnard la série Lulu Vroumette avec Frédéric Pillot.

Son site : http://www.picouly.com/

Son livre:

picouly livre
picouly livre © Radio France

Le cri muet de l'iguane Daniel Picouly Paru le 1er avril 2015 Editeur Albin Michel

« Jean Jules Joseph, mon grand-père, est né à la Martinique en 1893. Il a été un héros noir de la guerre de 14-18. À en croire Paulette, ma mère, il l'aurait quasiment gagnée à lui tout seul. C'est la légende familiale qui m'a accompagné, dont j'ai été nourri et que j'ai voulu écrire pour lui rendre hommage. Il a suffi de l'intrusion d'une historienne et d'un vieux carnet oublié au fond d'une malle pour mettre à bas ce récit héroïque et découvrir l'incroyable et tumultueuse histoire de mon grand-père.Jean Jules Joseph a été élevé par de véritables Amazones. Amoureux dès l'enfance d'Aurore, la fille du plus riche planteur de l'île, il a été le témoin direct d'un assassinat politique raciste, a survécu à l'éruption de la Montagne Pelée grâce à son iguane, a boxé contre le premier champion du monde noir des poids lourds, et s'est trouvé mêlé à une mystérieuse " guerre du rhum " à la Martinique, avant de mettre le pied à Tarbes, de rencontrer Marie, ma grand-mère, d'établir notre famille et d'enfouir dans un carnet le secret de sa " vie d'avant nous ".Le cri muet de l'iguane, c'est ce secret qui vous égorge de l'intérieur, sauf à l'écrire.C'est ce que j'ai fait. » Daniel PicoulyAprès Le Champ de personne et Paulette et Roger, Daniel Picouly revient à sa mythologie familiale du côté des origines martiniquaises, des traditions fabuleuses, des amours contrariés et des secrets bien gardés avec cette verve de conteur, rythme et digressions mêlés, qui réenchante l'histoire du monde.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.