Robert Guédiguian et Simon Abkarian

Robert Guédiguian et Simon Abkarian
Robert Guédiguian et Simon Abkarian © L.Garcia

Dans tes rêves, tu réunis tous les héros de ta jeunesse dans une auberge espagnole. Jaurès, Victor Hugo, Manouchian, Marius et Jeannette, tous ensemble, vous refaites le monde en imaginant d’autres affiches rouges et des aventures de résistance qui se terminent mieux que dans les manuels d’histoire. Dans tes rêves, y’a un type aux 1000 visages qui se mate dans un miroir. Tantôt avec la tête du vagabond céleste, du méchant mafioso, du crooner gominé. Tantôt danseur argentin tantot chanteur arménien, il est beau le bi national dans sa boule à facettes.Dans tes rêves, y’a le pays de ton enfance et celui de l’utopie.Y’a pas de morale à la fin, tout est possible, tu deviens un autre.Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…

Robert Guédiguian

Robert Guédiguian
Robert Guédiguian © Dai Choi

Né à Marseille en 1953, Robert Guédiguian termine une thèse en Sciences Sociales à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes lorsque René Féret, en 1977, lui propose l’écriture de Fernand . En 1980, Robert Guédiguian réalise son premier film, Dernier été avec Ariane Ascaride et Gérard Meylan, dans lequel Marseille et sa réalité sociale sont déjà présentes. Ses films suivants se déroulent également dans sa ville natale : Ki lo sa ? avec Jean-Pierre Darroussin, Rouge midi , Dieu vomit les tièdes , L’argent fait le bonheur ou encore Á la vie à la mort ! Le grand public le découvre en 1997 avec le succès de Marius et Jeannette , qui lui vaut le Prix Louis-Delluc et à Ariane Ascaride le César de la Meilleure Actrice. L’année suivante, il réalise À la place du cœur puis La ville est tranquille et A l’attaque. En 2002, Marie-Jo et ses deux amours avec Ariane Ascaride, Gérard Meylan et Jean-Pierre Darroussin est en compétition officielle au Festival de Cannes. Robert Guédiguian est aussi l’un des fondateurs du collectif de producteurs AGAT Films & Cie / Ex Nihilo. Cette société indépendante a produit plus de 400 films documentaires et fictions de réalisateurs aussi différents que Solveig Anspach, Lucas Belvaux, Ariane Mnouchkine, Peter Brook, Pascale Ferran, Eléonore Faucher, Tonie Marshall, Nicolas Philibert, Hiner Saleem… En 2004, il met en scène Michel Bouquet, récompensé du César du Meilleur Acteur, dans Le Promeneur du Champs de Mars . Il retourne à ses sources paternelles avec Le Voyage en Arménie en 2006, qui remporte le Prix Henry Langlois puis réalise un film noir Lady Jane , sélectionné au Festival de Berlin. L’année suivante, il met en scène Simon Abkarian et Virginie Ledoyen dans L’Armée du crime à nouveau à Cannes hors compétition. Son 17ème film, Les Neiges du Kilimandjaro, en sélection officielle Un Certain Regard du Festival de Cannes 2011 est un succès en salles. Il tourne Au fil d’Ariane à l’été 2013 et son dernier film Une histoire de fou, sorti en salles fin 2015, a été présenté au festival de Cannes en séance spéciale de la sélection officielle.

Simon Abkarian

Simon Abkarian
Simon Abkarian © Antoine Agoudjian

Acteur français d'origine arménienne, Simon Abkarian est également auteur et metteur en scène. Après une enfance passée au Liban, il se rend à Los Angeles et intègre la compagnie théâtrale dirigée par Gérald Papazian. De retour en France, il est repéré par Ariane Mnouchkine du Théâtre du Soleil. Il reçoit en 2011 le Molière du comédien pour "Une Bête sur le Lune" d'Irina Brook. En 2008, il écrit et met en scène "Pénélope O Pénélope" au Théâtre National de Chaillot, salué par la critique et le public. Depuis, il enchaîne les rôles au théâtre, au cinéma et plus récemment à la télévision. Remarqué chez Cédric Klapisch dans CHACUN CHERCHE SON CHAT, il travaille avec Xavier Durringer pour J'IRAI AU PARADIS CAR L'ENFER EST ICI, Atom Egoyan pour ARARAT, Michel Deville pour UN MONDE PRESQUE PAISIBLE, Robert Guédiguian pour L'ARMÉE DU CRIME et plus récemment UNE HISTOIRE DE FOU, Ronit Elkabetz pour la trilogie PRENDRE FEMME, LES 7 JOURS et LE PROCES DE VIVIANE AMSALLEM, Karim Dridi pour KHAMSA ou encore Robert Kéchichian pour ARAM... Bilingue anglais, il a également été dirigé par Jonathan Demme dans LA VÉRITÉ SUR CHARLIE, Martin Campbell dans CASINO ROYALE ou encore la cinéaste britannique Sally Potter avec laquelle il a tourné trois films : THE MAN WHO CRIED, RAGE et YES. A la télévision, il incarne notamment le rôle titre de "J'ai Vu Tuer Ben Barka", le consul iranien dans plusieurs épisodes de la série britannique "Spooks" (MI-5), le patron de boîte de nuit de "Pigalle La Nuit", le gangster charismatique et inquiétant Tony Roucas dans "Les Beaux Mecs", l'ancien chef de guerre Amanullah dans "Kaboul Kitchen" et dernièrement l'enigmatique Patrick Rotman dans MALATERRA. Il met en scène en 2011 le texte de Jean Bescòs "Projet Mata Hari : exécution" aux Bouffes du Nord, puis en 2013 son propre texte MENELAS REBETIKO RAPSODIE au Grand Parquet, puis en tournée. Ensuite, il met en scène et écrit LE DERNIER JOUR DU JEÛNE au théâtre des Amandiers à Nanterre. Il est actuellement en écriture de plusieurs projets et achève le tournage du premier long métrage de Thomas Kruithof, SCRIBE, aux côtés de François Cluzet et Denis Podalydès.

UNE HISTOIRE DE FOU

DVD
DVD © Radio France

Un film de Robert Guédiguian Avec Simon Abkarian, Ariane Ascaride, Grégoire Leprince-Ringuet SORTIE EN DVD, BRD ET VOD LE 5 AVRIL SYNOPSIS BERLIN, 1921. Talaat Pacha, principal responsable du génocide Arménien, est exécuté dans la rue par Soghomon Thelirian, dont la famille a été entièrement exterminée. Lors de son procès, le jury populaire l’acquitte.SOIXANTE ANS PLUS TARD, Aram, jeune marseillais d’origine arménienne, fait sauter à Paris la voiture de l’ambassadeur de Turquie. Un jeune cycliste qui passait là par hasard, Gilles Tessier, est gravement blessé. Aram rejoint l’armée de libération de l’Arménie à Beyrouth. Avec ses camarades, il pense qu’il faut recourir à la lutte armée pour que le génocide soit reconnu. Gilles, qui a perdu l’usage de ses jambes dans l’attentat, voit sa vie brisée. Anouch, la mère d’Aram, fait irruption dans sa chambre d’hôpital : elle vient demander pardon au nom du peuple arménien et lui avoue que c’est son propre fils qui a posé la bombe. Pendant que Gilles cherche à comprendre à Paris, Aram entre en dissidence à Beyrouth… jusqu’au jour où il accepte de rencontrer sa victime pour en faire son porte parole.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.