Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…

Emmanuel Pierrat et Mazarine Pingeot pour Dans tes rêves - 2018
Emmanuel Pierrat et Mazarine Pingeot pour Dans tes rêves - 2018 © Radio France / Laurence Garcia

Mazarine Pingeot et Emmanuel Pierrat

Dans tes rêves, y’a une mère et une fille qui tentent de se parler dans un parloir de prison. Chacune derrière la vitre, elles cherchent les bons mots. L’une ne jure qu’en la révolution pour changer le monde, quitte à être hors la loi, quand l’autre répond philosophie et vivons cachés quitte à être hors du monde. La mère et la fille ont beau s’aimer, y’a trop de formules entre elles, trop de secrets, trop de fantômes qui parasitent les belles photos de famille.

Dans tes rêves, la fille sort de prison, et c’est la mère qui doit à son tour dire toute la vérité, rien que la vérité. Elle a trouvé un super avocat, un type réputé pour traquer les censeurs de l’histoire et les fantômes de familles. Un expert du mentir vrai, c’est son métier et en plus, l’avocat n’est pas si cher ! Quoi que.

Dans tes rêves, y’a le pays de ton enfance et celui de l’utopie.

Y’a pas de morale à la fin, tout est possible, tu deviens un super héros de la vraie vie.

Et si on l’écoutait un peu plus ce fameux rêveur qui sommeille en nous…

Emmanuel Pierrat et Mazarine Pingeot, diptyque pour Dans tes rêves - 2018
Emmanuel Pierrat et Mazarine Pingeot, diptyque pour Dans tes rêves - 2018 © Radio France / Laurence Garcia

Mazarine Pingeot 

Normalienne, professeure agrégée et docteure en philosophie à l'université de Saint-Denis, Mazarine Pingeot est scénariste (notamment de L'Économie du couple, de Joachim Lafosse, 2016), et écrivain. 

Elle a déjà publié une dizaine de romans aux éditions Julliard (dont Bouche cousue, Le Cimetière des poupées, Mara, Bon petit soldat, Les Invasions quotidiennes,Théa ou Magda), ainsi que plusieurs essais (Ils m'ont dit qui j'étais chez Julliard et Entretien avec Descartes chez Plon). Elle co-dirige également chez Robert Laffont la collection « Nouvelles Mythologies » dont elle a signé un des titres, La Dictature de la transparence et participe en tant que chroniqueuse à l'émission « Ça balance à Paris » sur Paris première. 

Ses romans sont publiés et traduits dans 19 pays.

Son dernier livre  : Magda - Paru le 4 janvier 2018  Editeur  Julliard,    

Comment réagit-on lorsqu'on apprend par la télévision que sa propre fille est accusée de tentative de meurtre en relation avec une entreprise terroriste ? Magda, belle femme de soixante ans habituée à vivre à l'abri des regards, voit soudain son intimité fouillée, disséquée par des enquêteurs suspicieux et des journalistes avides de sensationnalisme. Tandis que la justice fait traîner une procédure de plus en plus politique, elle s'interroge : sa fille a-t-elle réellement eu l'intention d'attenter à des vies humaines ? Et si oui, quel rôle a-t-elle joué, en tant que mère, dans cette dérive ?  Très librement inspiré de faits réels, Magda explore, par le biais de la fiction, les ressorts de la transmission familiale entre une mère rongée par le secret et sa fille, activiste passée du côté de la clandestinité. Un roman introspectif et crépusculaire, doublé d'un captivant portrait de femme.

Emmanuel Pierrat

Avocat au Barreau de Paris, conservateur du musée du Barreau de Paris, ancien membre du Conseil de l’Ordre et du Conseil National des Barreaux, romancier et essayiste. 

Il est l'auteur de nombreux ouvrages juridiques de référence, mais aussi de plusieurs essais sur la culture, la justice ou encore la censure

Ses 3 dernières parutions :

  • J'accuse : l'affaire Dreyfus, 1894  - Suivi de Surtout ne confiez pas les enfants à la préfecture : l'affaire Papon : 1997   À paraître le 1er février 2018  Editeur  Points   

E. Pierrat, avocat au Barreau de Paris, relate deux procès célèbres : l'accusation de trahison faite au capitaine Dreyfus en 1894 et le procès Maurice Papon qui débute en 1997.    

  • Omar m'a tuer : l'affaire Raddad, 1994 - Suivi de Il pleure, il pleure ! : l'affaire Troppmann, 1869  -  - À paraître le 1er février 2018   Editeur  Points,  

E. Pierrat, avocat au Barreau de Paris, relate deux procès célèbres, à plus d'un siècle d'écart : le meurtre de Ghislaine Marchal en 1991 et la découverte d'une femme et cinq enfants assassinés dans un champs à Pantin en 1869. 

  • Juger mai 1968 : l'affaire Goldman, 1974 Suivi de J'ai choisi la liberté : l'affaire Kravchenko, 1949  - À paraître le 1er février 2018   Editeur  Points,  

E. Pierrat, avocat au Barreau de Paris, relate deux procès célèbres : la condamnation pour un double meurtre puis l'acquittement de Pierre Goldman et le procès de Kravchenko, devenu la première tribune des victimes de la barbarie stalinienne.

Programmation musicale

  • Quelle histoire - Jeanne MOREAU   
  • Soul and cigarette - Daniele LUPPI/PARQUET COURTS  
  • Le jardin - Etienne DAHO
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.