J’ai donc rencontré Edouard Ruault né en 1921 et décédé en 2005. Fils d’un garçon de café et d’une employée des postes. C’est un garçon doué d’une oreille musicale hors du commun ce qui va lui permettre de reproduire de façon instinctive les tubes de jazz. Grand amateur de fêtes et de femmes, il deviendra l’un des plus importants éditeurs et producteurs de musique français entre les années 50 et 80, au point de se faire surnommer « l’empereur du microsillon » puisque c’est lui qui l’a découvert aux Etats-Unis et qui l’a apporté en France.

C’est au cimetière marin de saint Tropez que j’ai rencontré Eddie Barclay, le roi du micro-sillon. Dans le seul endroit calme de cette ville ... surtout en été! Sa tombe est à l’image de son occupant: originale et «tape à l’œil» puisqu’elle reproduit des 33 tours sur lesquels figurent les noms des artistes qu’il a produits. Au centre, son identité Edouard Ruault dit Eddie Barclay et la phrase suivante : Que la fête continue !

Tombe d'Eddie Barclay
Tombe d'Eddie Barclay © Radio France
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.