Tombe de Georges Brassens
Tombe de Georges Brassens © Radio France

Il y a deux cimetières à Sète: Le cimetière marin, celui qui surplombe la mer, là où sont enterrés Jean Vilar et Paul Valéry… Et le cimetière Py, celui qui lui surplombe l’étang de Thau. Plus modeste, plus campagnard, moins éblouissant, plus à l’image de Georges Brassens.

Sur sa tombe une épitaphe extraite de supplique pour être enterré à la plage de Sète : «Est-ce trop demander, sur mon petit lopin plantez. Je vous prie/ une espèce de pin, pin parasol de préférence". Un voeu exaucé puisque juste derrière sa tombe, un pin parasol a été planté; juste là où il faut pour faire de l'ombre aux nombreux visiteurs du timide poète.

Il tenait à cette dernière demeure alors même qu'il adorait Paris; il se disait à juste titre que pour que les célébrités panthéonisées « envient un peu l’éternel estivant/ qui fait du pédalo sur la vague en rêvant/ Qui passe sa mort en vacances… » !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.