Car il n’y a pas que dans la politique que l’on utilise les sondages !

Couple dans une voiture
Couple dans une voiture © Maxppp / AltoPress

J’adore les sondages ! Attention, pas ceux dont on nous parle à longueur de journée sur les chances d’untel ou untel de gagner un abonnement de 5 en all inclusive dans un gigantesque hôtel particulier de la rue du faubourg saint honoré ! Non ! je veux parler de cette autre forme de sondage qui sert à nous vendre des objets ou des services en nous faisant croire que l'immense majorité des français considère l'objet ou le service indispensable incontournable bref furieusement tendance et dans ce domaine l'imagination est au pouvoir.

Rassurez-vous, je ne dénonce personne, je vais rendre hommage à un institut de sondage : Ipsos qui a réalisé en juillet dernier un sondage auprès de 500 personnes. C'est ce que l'on appelle un échantillon représentatif de la population. Une étude d'opinion dont les résultats sont tellement énormes que l'entreprise en question a dû attendre 2 mois pour nous les révéler. Tout d'abord petite précision, le sondage a été réalisé à la demande d'un site de vente aux enchères sur internet qui souffre en ce moment de la concurrence d'un autre site, l'incontournable Bon coin.

Mais revenons au sondage. Ipsos voulait mesurer le niveau d'attachement des français à leur voiture, un sujet fondamental au moment où débute le mondial de l'automobile. Et au milieu de toutes les questions sur l’âge, sur où l'on a conduit sa première voiture ou sur le nombre de kilomètres que l'on fait par an et bien il y avait cette question capitale : Avez-vous déjà fait l'amour dans votre voiture ? Réponse : 57% dont 285 personnes ont répondu OUI.

Ce sont majoritairement les hommes qui l'affirment ? Non, coté galipette en voiture hommes et femmes sont à 50 50. En revanche, nous n'arrivons qu'à la troisième place au niveau européen, loin derrière les italiens, champions toute catégorie du câlin en Fiat 500 ou des espagnols en Seat Ibiza.

Mais quelle est l'utilité de ce sondage ? Aucune, si ce n'est qu'en attirant l'attention des pauvres journalistes que nous sommes avec ces questions roses et bien sûr, on en profite pour nous vendre la boite et nous la faisant passer par l'entreprise la plus incontournable du monde dans le cas présent, pour tout ce qui est ventes d'accessoires automobiles.

On y apprend notamment que la moitié des sondés achètent volontiers les pneus de leur voiture sur internet ou des pièces détachées, bon, ça, c'est uniquement pour les automobilistes bricoleurs.

Cela dit, je voudrais que nous ayons une pensée ce matin pour toutes celles et ceux qui travaillent dans les instituts de sondage en question et qui à l'heure du laitier ou à l'heure de l'apéro vous téléphone pour vous demander l'air de rien : avez-vous fait l'amour dans votre voiture ? Oui ? Non ? Je ne sais pas ? On pourrait même ajouter une case : j'veux pas vous le dire !

Ce qu'il faut surtout retenir, c'est : ne pas être dupe de ce genre d'étude qui ne repose sur pas grand-chose et qui n'est destinée qu'à une chose, nous inciter à nous connecter et à acheter des produits sur le site internet en question que bien évidement je me garde bien de citer.

Programmation musicale

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.