Aujourd'hui Philippe Lefebvre est à Macao, sur la côte sud de la Chine, pour un forum mondial sur l'économie touristique. Une ville particulièrement étonnante.

The Venetian Casino à Macao
The Venetian Casino à Macao © Getty / Chris McGrath

Surprenante, car on nous dit que Macao est la ville qui fait trembler Las Vegas…Il fallait donc vérifier, mais attention, pour y arriver c’est un peu compliqué : vol jusqu'à Hong-Kong d'abord, puis bateau, le Turbojet, pour une heure de traversée avant d’arriver aux pieds des hôtels.

Et là, si on ne nous parlait pas cantonnais, on se croirait à réellement à Las Vegas. Il y a l’hôtel Venitian, avec une copie du Campanile de Venise ou il y a le Wynn avec ses jets d’eau, et son téléphérique. Le dernier ouvert, il y a quelques semaines, c'est le Parisian, avec la tour Eiffel, l’arc de triomphe, et le Panthéon.

Tous ces hôtels ont aux moins deux points communs : les casinos et les centres commerciaux, qui sont plus exactement des rues ou on peut retrouver toutes les grandes marques de luxe, françaises pour la plupart.

Pourquoi font ils trembler Las Vegas ces casinos… ?

Parce que nous sommes ici dans une zone économique spéciale de Chine… Il y a une très grosse clientèle chinoise, et à Macao les casinos génèrent un chiffre d’affaire annuel de 45 milliards de dollars c'est-à-dire 7 fois plus que Las Vegas. C'était même bien plus il y a quelques années quand Macao avait la sinistre réputation d’être la machine à blanchir l’argent sale chinois. Une période, qui serait maintenant de l'histoire ancienne.

Vous nous parlez de boutiques de luxe, de casinos, mais ça coûte cher de séjourner à Macao ?

Il y a tous les prix dans les hôtels. Comptez entre 100 et 250 euros la nuit. Evidemment a moins d’être accro aux machines à sous, on ne passe pas une semaine ici. Macao est plutôt une escale quand on vient de Shanghai ou de Hong-Kong

Et si on aime pas les casinos ?

La vous partez avec un sérieux handicap, mais je vous conseille de quitter 'Cotai' le quartier des casinos pour vous rendre dans la vieille ville . A cet endroit, on ne parle pas forcément le cantonnais, mais le portugais. Oui parce que jusqu'à l'année 1999, Macao était une colonie portugaise.

S'il y a un endroit à découvrir c'est celui-ci. De la place du Sénatla largo do senado à la Cathédrale Saint-Paul, on a l’impression de se retrouver au Portugal : maisons de murs blancs ou jaunes et en été, on retrouve la météo portugaise.

Et surtout quand à un détour de rue, on découvre non pas la cuisine chinoise à la vapeur, mais des pasteis de nata, ces petits gâteaux aux airs flans miniatures. Un délice typiquement lisboète.

C’est totalement dépaysant. Puis contrairement aux hôtels qui peuvent vous paraître assez chers, et bien pour quelques euros ont peut se faire un repas complet : chinois ou d’inspiration portugaise.

Mais quels sont vos endroits préférés, ceux que vous nous conseillez ?

D'abord il faut éviter autant que possible les hôtels avec leurs casinos… sauf peut-être le Wynn pour voir les décorations faites à base de fleurs fraîches, changées tous les jours. Vous n’êtes cependant pas obligé d’y séjourner, vous pouvez juste le visiter.

Enfin il y a l'incontournable Studio City, un complexe avec trois hôtels dont la décoration est directement inspirée des films d’Hollywood.

En tout cas vous l’avez compris, Macao, tout comme Las Vegas, est globalement une ville de mirages en carton pâte, mais c’est amusant d’y passer une journée.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.