Et pour certains, il semble encore compliqué de reprendre le chemin des salles.

Allez au cinéma
Allez au cinéma © Getty

En cette nouvelle nouvelle rentrée, ça reste manifestement compliqué d'aller au cinéma pour un certain nombre d'entre nous. Tellement compliqué que certaines salles rouvrent seulement maintenant et que d'autres attendent le chaland spectateur comme François Bayrou a tendance à entrer au gouvernement. Les nouvelles mesures gouvernementales qui rendent le port du masque obligatoire dans les salles durant toute projection en inquiètent plus d'un. On se gardera bien ici d'avoir un avis tranché sur cette question. 

Ce qui est certain, c'est que même si, contrairement à l'école, le cinéma n'est pas obligatoire, c'est la rentrée. Alors, il faut aller au cinéma, comme on va dans les librairies, au théâtre, au musée ou chez son caviste. Bref, dans tous ces lieux où les forces de l'esprit, de plaisir et de l'intelligence rayonnent. 

Élèves et parents d'élèves et les autres aussi faites la rentrée des salles de cinéma, comme vous faites la rentrée des classes. Non par obligation, mais mue par l'absolue certitude intérieure que dans bien des cas, la salle de cinéma est le dernier lieu où l'on se rend ensemble, en famille, en catimini, en amoureux, en tapinois, en solitaire, en cinéphile, en dilettante. Oui, oui, il faut aller au Studio à Tours, au Capitole à Uzès, au Duguesclin à Cancale, au Marcel Landowski à Boulogne Billancourt et aux Stars à Boulogne sur Mer, au Vauban à Avallon, au Palace à Épernay ou au Rex à Courpière, etc. Etc. Dans ces salles, véritables trésors nationaux disséminés sur tout le territoire. 

Si on les matérialise chacune par un petit point rouge sur une carte de France, notre pays est atteint d'une superbe et réjouissante rougeole. Mais pour voir quoi, me direz vous? Le critique que je suis vous dit ce que vous voulez? La rentrée est obligatoire, mais chacun choisit sa matière préférée. 12 nouveaux films sont sortis mercredi dernier et il y en a pour tous les goûts, avec un grand écart maximal entre le nouveau blockbuster de Christopher Nolan, Tenet. Et le nouveau film du tandem Delépine/Kervern, Effacer l'historique. Sans compter de tendre comédie italienne et japonaise. Un drame chinois, un film d'animation, deux documentaires. Forcément, parmi ces 12, il y en a un qui est le film de votre rentrée. Forcément. Et j'ajoute trois reprises, dont le merveilleux Ariane du magicien Billy Wilder avec cette musique : Fascinations, de Fermo d'Antheit marchetti

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Thèmes associés
(Ré)écouter Delmas fait son cinéma
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.