Et si on essayait l'optimisme ? Sans niaiserie ni déni, mais avec conviction : choisir de regarder les indices qui dessinent un futur réjouissant.

Choisissons de regarder les indices qui dessinent un futur réjouissant
Choisissons de regarder les indices qui dessinent un futur réjouissant © Getty / Thomas Jackson

C'est presque une coquille de noix. Un bateau tout simple, sans fioriture : juste une voile et une coque un peu rectangulaire, aux allures de boîte à chaussures. Il paraît que c'est idéal pour apprendre à naviguer. Voilà un dériveur qui ne se la raconte pas, qui ne fera pas le tour du monde, mais qui a un charme fou. Chaque année, des centaines d'amateurs de ce petit bateau se retrouvent à Loctudy, dans le pays bigouden, pour une compétition internationale d'Optimist. Oui, c'est le nom de ce bateau ! Eh bien voilà l'embarcation que je vous propose cette semaine.

En ce premier jour de l'année, dans cette émission qui raconte le futur, on fait le choix d'être optimiste pour les années à venir. Sans déni, sans niaiserie, mais avec conviction. Choisir de regarder les indices qui dessinent un futur réjouissant, et réaliser surtout que l'avenir ressemblera à ce que nous décidons d'en faire.

"Le temps du monde fini commence", écrivait Paul Valéry dans les années 1930. Mais pourquoi ne serait-ce pas une bonne nouvelle ? Demain, il faudra sans aucun doute faire mieux avec moins.

Et si c'était l'occasion d'inventer une nouvelle façon de vivre ? ça vaut le coup d'essayer. Au pire, ça marche !

Dorothée Barba reçoit pour en parler :

Reportage de Baptiste Etchegaray avec des élèves d'un collège du Blanc Mesnil en région parisienne.

Programmation musicale

  • Stevie Wonder : Don't you worry about a thing ?
  • Gene Kelly : Singin'in the rain
  • Lucie Dixon : Darling je vous aime beaucoup
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.