Va-t-on continuer à désirer l’autre, le flairer, le respirer, le rencontrer en rencontrant son corps et son désir ? Va-t-on vers une course à la performance sexuelle ?

La technique va-t-elle nous affranchir de la chair et nous couper du même coup de son plaisir ? Ou au contraire en démultiplier les possibilités à l’infini ?
La technique va-t-elle nous affranchir de la chair et nous couper du même coup de son plaisir ? Ou au contraire en démultiplier les possibilités à l’infini ? © Getty / MATJAZ SLANIC

Souvenez-vous : au commencement était le… Sexe.

Quand le premier petit d’homme vit le jour il y a… fiouuuu, un paquet d’années, c’est que ses parents avaient eu la drôle d’idée d’échanger leurs fluides et d’emboîter leurs corps – au passage, peut-être qu’ils y avaient mis un peu de tendresse, voire un peu d’amour aussi, mais là n’est pas la question. L’important c’est que ce petit d’homme eut à son tour la même idée, et son fils aussi, et son petit-fils pareil, que ça marche aussi pour les filles, et que nous voilà, nous, tous issus de cet étrange mouvement : libido, pulsion de vie, désir sexuel, désir tout court, comme vous voulez.

Nous voilà, nous, en 2017, réunis sur les ondes, à se demander à quoi ressemblera la suite… Va-t-on continuer à désirer l’autre, à le chercher, le flairer, le respirer, le rencontrer en rencontrant son corps et son désir ?

Va-t-on le désirer toujours plus fort, va-t-on en désirer toujours plus, dans ce qui ressemblerait à une course à la performance sexuelle ?

Ou bien au contraire, lassés de ces nouveaux diktats, de cette nouvelle tyrannie orgasmique, diraient certains, va-t-on dire stop ?

Sex-addicts ou asexuels, qui seront nous demain, sous la couette, sous les draps ou sous rien ?

A un moment où le potentiel des nouvelles technologies, semble sans limites, on peut se le demander : la technique va-t-elle nous affranchir de la chair et nous couper du même coup de son plaisir ? Ou au contraire en démultiplier les possibilités à l’infini ?

Et si aujourd’hui, ensemble, on soulevait un coin du voile ?

Pour nous accompagner dans cette téléportation en zone érogène, j’ai le plaisir d’accueillir :

  • Philippe Brenot, psychiatre, anthropologue et sexologue
  • Ovidie, réalisatrice, ex actrice de films pornographiques
  • Christel Le Coq (au téléphone) à la tête de la start-up B Sensory, qui propose des sextoys connectés à des livres érotiques, qui réagissent à la lecture de textes érotiques.

Reportage dans un atelier pour parler de la sexualité du futur

Reportage de Caroline Pomès dans les salons du coworking Lab'oïkos... Toutes les deux semaines l'antenne toulousaine du cabinet de curiosité féminine y organise un atelier pour parler de sexualité.

Capucine Moreau est sexologue, c'est elle qui anime le débat, elle et ses convives ont bien voulu jouer le jeu et parler de la sexualité du futur. Dans l'assemblée, un couple qui vit le polyamour, un quarantenaire qui pratique le sexe tantrique, une autre le SM, une jeune femme qui vit avec un handicapé.

Programmation musicale :

  • PARADIS Recto verso
  • FUTURE Mask off
  • MARVIN GAYE Sexual Healing
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.