Technologie, image, son, mais aussi bonne vieille salle obscure : à quoi ressemblera le cinéma dans 50 ans ?

Le cinéma de demain
Le cinéma de demain © Getty / Petar Chernaev

C’est un souvenir d’enfance qui n’a l’air de rien mais qui m’a vraiment marquée. Je me souviens avec une précision étonnante de que j’ai ressenti ce jour-là. Un immense sentiment d’injustice. Mais pourquoi ça se termine aussi mal alors que c’était si beau ? Pourquoi vouloir m’infliger un tel chagrin ? C’est tellement cruel !

L'objet de ma colère : Love Story, un film d’Arthur Hiller. Jenny et Oliver sont étudiants, il est très beau et très riche, elle est très pauvre et très belle. Jenny et Oliver sont amoureux. Sa famille à lui ne veut pas de cette alliance, ils font du patin à glace, ils se roulent dans la neige. Et… ça se termine mal. Et ça m’a terrassée. Sans doute regarderais-je ce film différemment aujourd’hui, mais à l’époque, si j’avais pu changer la fin, je l’aurais fait...

Et si c’était ça, l’avenir du cinéma ? Faire partie du film, être dans la scène avec les personnages et pouvoir influencer le scénario. Eh bien figurez-vous que c’est envisageable, grâce à la réalité virtuelle.

Les acteurs pourraient-ils disparaître aussi, grâce au numérique 3D ?

Vous l’avez compris, on parle cette semaine de cinéma au futur, il sera question de technologie, d’image et de son, mais aussi de la bonne vieille salle obscure : à quoi ressemblera-t-elle dans 50 ans ?

Avec :

Marie-Paule Cani, Professeur à l’Ensimag à Grenoble

Gilles Renouard, directeur général adjoint d’Unifrance

Jean-Marie Dura, ancien directeur général d’UGC et d’Ymagis et auteur d’un rapport sur la salle de demain et Benoit Forgeard, auteur de L’année du cinéma 2027 (au téléphone)

Quand le cinéma se plie en quatre pour faire venir les jeunes : reportage au Kinépolis de Lomme (équipé de salles Laser)par, Lénora Krief.

Programmation musicale :

  • TWO DOOR CINEMA CLUB Are we ready ?
  • HUEY LEWIS AND THE NEWS The power ok love
  • CLEA VINCENT Retiens mon désir
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.