Chaque année, un tiers des aliments produits dans le monde ne sont jamais consommés, ils finissent...à la poubelle ! En France, cela représente 10 millions de tonnes par an, l’équivalent de 18 milliards de repas, c’est évidemment beaucoup trop …

Réduire le gaspillage alimentaire
Réduire le gaspillage alimentaire © Getty

Imaginez, à l’échelle d’un foyer, cela fait 30 kilos de nourriture par an et par personne, dont 7 kilos de produits encore emballés!

Et ce grand gâchis n’est pas sans conséquences : c’est d’abord un scandale quand on se rappelle qu’un milliard d’être-humains souffrent de malnutrition dans le monde, en France une personne sur 10 est en précarité alimentaire... C’est aussi un coup dur pour la planète puisque derrière ces aliments il y a des ressources gaspillées et une pollution qui aurait pu être évitée.. C’est, enfin, de l’argent jeté par les fenêtres. Cela représente quand même 160 euros par an et par personne en France…

Conclusion : le grand gaspi est en marche...mais bonne nouvelle, on peut tous faire quelque chose !

Un problème...

Mia Birau est enseignante-chercheuse à l'Ecole Supérieur pour le Développement Economique et Social (ESDES). Elle publie une thèse intitulée "Gaspillage alimentaire, une approche du comportement du consommateur."

Bruno Lhoste est le président d'Inddigo, cabinet de conseil en développement durable, et auteur du livre "La Grande (sur-)bouffe, pour en finir avec le gaspillage alimentaire" (Ed Rue de l'échiquier).

Ils s'attaquent ensemble aux racines du problème : si tant d'aliments sont gaspillés, c'est que nos modes de consommation sont à revoir. Et si la responsabilité en incombe aux consommateurs, nos comportements sont à relier à des stratégies de production et de vente qui ne poussent pas à la vertu...

... et des solutions !

Et comme tout le monde n'a pas la capacité de faire produire ses propres aliments à l'aide d'un potager, il convient de modifier nos façons d'acheter. Pas besoin de devenir un ascète du caddie, mais quelques gestes individuels simples peuvent permettre de faire une différence globale. Cela peut passer notamment par une plus grande vigilance lors de l'achat.

C'est d'ailleurs pour aider les consommateurs que Paul-Adrien Menez a créé ZéroGâchis. Il s'agit d'une application qui, en association avec des commerçants, informe les consommateurs sur les produits approchant des dates limites dans les rayons des grandes surfaces. Avec quelques promotions à la clé. Un moyen d'éviter de créer plus dé déchets tout en diminuant ses dépenses.

Et Lorène Lavocat, journaliste à Reporterre, a sélectionné 3 initiatives qui peuvent toucher chacun d'entre nous. Et si vous aimez danser, vous pourrez tester la Disco soupe. Là-bas, on met en commun des légumes récupérés pour faire une grande soupe, à déguster en écoutant de la musique...

Et vous ?

Avec l'ADEME et ID, L'Info durable

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.