L'être humain est entré dans le 21ème siècle en ayant fait le plein de technologie, le numérique nous a tout mis à portée de mains. Nous devrions être enfin libérés du superflu grâce à des gains de temps à tous les étages ….et pourtant nous avons plus que jamais le sentiment d’en manquer. Mais que s’est-il passé ?

De plus en plus de nouvelles technologies pour gagner du temps et pour autant de moins en moins de temps pour en profiter, quelle solution ?
De plus en plus de nouvelles technologies pour gagner du temps et pour autant de moins en moins de temps pour en profiter, quelle solution ? © Getty / Alicia Llop

Nos vies se sont remplies de clics et de tweets, avec des écrans greffés aux poches et même de nouveaux mots qui en disent long…et, par exemple, “nomophobe” celui qui panique à l’idée d’avoir égaré son smartphone… Il faut dire que recevoir en moyenne 10 sms, 50 mails et ouvrir 200 fois par jour son doudou, ça remplit le vide !

Et puis, au delà du numérique, c’est dans une société de la vitesse que nous vivons... tout doit aller toujours plus vite pour gagner du temps à l’heure où le productivisme est roi et la performance une religion… Résultat, nous sommes 78% à exprimer un désir de ralentir, plus d’un parent sur deux culpabilise de ne pas passer assez de temps avec ses enfants, 68% des salariés affirment avoir du mal à concilier leurs temps de vie alors que 3 millions de français seraient exposés à un risque de burn out...

Et si ralentir, était la seule urgence ?

Un problème...

Notre monde va de plus en plus vite. Depuis l'apparition de l'électricité, permettant de s'affranchir du rythme jour/nuit, à la généralisation d'internet qui autorise le partage en instantané à l'autre bout de la planète, le constat est sans appel. Et dans un monde où tout est de plus en plus rapide, il est de plus en plus difficile de suivre le rythme...

Gilles Vernet est instituteur dans une classe du 19e arrondissement de Paris. Dans une autre vie il était trader, et il a réalisé en 2016 le film Tout s'accélère.

Michaël Stora est psychologue et président de l'Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines (OMNSH).

Ensemble ils s'interrogent sur la nature de notre rapport au temps et à la façon qu'on a de l'occuper

... et des solutions

Prendre son temps paraît être quelque chose de simple, mais nos cerveaux sont tellement programmés à la rentabilité que l'on ne sait en fait plus vraiment comment faire. Posez-vous, respirez un bon coup et lâchez prise ! Le premier des réflexes est de se déculpabiliser : chacun de nous a le droit à ce petit confort qu'est prendre son temps.

C'est ce qu'ont notamment décidé les habitants de Valmondois, dans le Val d'Oise. La commune fait partie du réseau Cittaslow qui prône une organisation communale plus lente. Bruno Huisman, le maire du village, nous parle de ce changement d'organisation.

Et Gaëlle Coudert, rédactrice en chef d'ID (l'Info Durable), a sélectionné 3 initiatives à la portée de chacun. Notamment des applications permettant de décrocher de son smartphone. Le principe est simple : l'application détermine nos habitudes de "consommation" et fixe des objectifs en fonction. Par exemple, pas plus d'1h30 et 30 déverrouillages par jour sur son téléphone.

Et vous ?

Avec l'ADEME et ID, L'Info durable

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.