Si la voiture a de sérieux atouts pour se déplacer, tout est aussi fait pour nous faire croire qu’elle est universelle... on va donc essayer de reprendre le contrôle et de la remettre à sa place !

Pour beaucoup, la voiture est synonyme de liberté… mais on oublie trop souvent qu'elle est aussi synonyme de pollution atmosphérique ! Quelles sont les alternatives ?
Pour beaucoup, la voiture est synonyme de liberté… mais on oublie trop souvent qu'elle est aussi synonyme de pollution atmosphérique ! Quelles sont les alternatives ? © Getty / Catherine Delahaye

On se déplace en moyenne un peu moins d’une heure par jour, pour parcourir 25 kilomètres. Bien sûr, à chaque situation ses déplacements, même si on peut lister quelques lieux communs…

  • Pour aller travailler par exemple, nous serions 58% à utiliser la voiture pour faire moins d’un kilomètre ! En agglomération, quatre déplacements sur dix s'effectuent en voiture pour un trajet inférieur à trois km.
  • Plus de la moitié de nos déplacements concernent trois types de trajets : travailler, faire des courses ou accompagner quelqu’un...

Dans ce contexte, 88% des Français considèrent que la voiture est synonyme de liberté, alors qu’une large majorité d’entre eux ne voudraient pas se passer de leur voiture. Mais voilà, nous avons un petit souci de pollution de l’air... Un petit souci qui coûte quelques cent milliards d’euros à la collectivité, mais aussi et surtout, qui coûte la vie à 50 000 personnes, chaque année…

Un problème...

  • Matthieu Chassignet est chef de projet écobonus mobilité à Lille Métropole.
  • Olivier Razemon est un journaliste spécialiste des transports. Il est l'auteur du Pouvoir de la pédale, paru aux éditions Rue de l'Échiquier.

Ensemble, ils décryptent les enjeux d'une problématique bien ancrée dans nos sociétés. Comment promouvoir un autre mode de transport quand tout est pensé autour de la voiture ? Pas facile de faire lâcher le volant à ceux qui l'ont toujours eu en main. À Lille, on en vient même  à payer les gens pour qu'ils n'empruntent pas leur véhicule personnel.

... et des solutions !

Mais les choses bougent gentiment. L'attrait autour du vélo, par exemple, n'est que grandissant, même si les polémiques autour de l'aménagement des quais de Seine à Paris révèlent les difficultés de changer de logiciel. Certains se posent davantage la question avant de prendre la voiture : est-ce vraiment nécessaire, ou plutôt : est-ce vraiment rentable ?

Rentabiliser les trajets en voiture, c'est ce que cherche à faire Ecov, une start-up cofondée par Thomas Matagne. L'idée est de proposer un service de covoiturage pour les trajets du quotidien afin de remplir sa voiture, plutôt que de l'utiliser à moitié vide. 

Et Camille Selosse, journaliste indépendante spécialisée dans les questions de transport, a sélectionné trois initiatives pour lever un peu le pied. L'une d'elle : le vélo électrique. C'est peu polluant, ça maintient en forme, et de nombreuses villes proposent des primes à l'achat pour en soutenir le développement !

Et vous ?

Avec l'ADEME et ID, L'Info durable

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.