Le constat est sans appel : nos poubelles débordent ! Et si au lieu de remplir toujours plus nos containers, on s'employait à traiter le problème à la source ? Pas de panique, le défi est grand, mais des petits gestes simples du quotidien permettent déjà de faire la différence...

C'est en adoptant des petits gestes du quotidien que l'on arrivera à réduire durablement nos déchets
C'est en adoptant des petits gestes du quotidien que l'on arrivera à réduire durablement nos déchets © Getty

Chaque seconde, dans le monde, 200 kilos de déchets sont déversés dans les océans

Nous produisons, en France, près de 300 millions de tonnes de déchets par an, ce qui coûte à la collectivité plus de 17 milliards d’euros chaque année

Résultat, la France est équipée de 126 incinérateurs et 236 décharges à ciel ouvert

Sinon, chaque jour, 1 milliard de pailles sont jetées dans le monde, 9 millions rien qu’en France et elles ne sont pas recyclées ! 

Alors voilà, nos poubelles cachent nos modes de vie. A l’abri des regards elles sont débarrassées à l’aube pour être stockées, incinérées, recyclées (un peu)…bref  elles sont « gérées » tant bien que mal, mais problème, ça déborde.

Et derrière ce débordement invisible se cache une société de surconsommation, trop d’objets, de produits, d’aliments...A la clé, une vie remplie de frustrations, de dépenses inutiles, de ressources naturelles insuffisantes…bref, on marche sur la tête et il est peut-être temps de regarder nos déchets en face..

Un problème...

Qui n'a pas entendu parler du 7e continent de plastique et du mal que causent aux océans nos déjections plastiques ? Au-delà même du plastique, ou de la mer, le traitement de nos déchets demande de plus en plus d'énergie, de temps et d'argent...

Il faut apprendre à dire non quand on n'en a pas besoin

Pierre Gallio est chef du service consommation et prévention à l’ Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME). 

Flore Berlingen est la directrice de Zero Waste France. L'association fondée il y a 20 ans milite pour une gestion plus réfléchie et coordonnée de nos déchets. 

Ensemble, ces deux experts dressent le bilan de nos modes de consommation. Et ça fait mal : 200 kilos de déchets déversés dans les océans chaque année, 1 milliard de pailles jetées chaque jour à travers le monde, et 300 millions de tonnes de déchets par an rien qu'en France !

... et des solutions 

Ces chiffres ont de quoi donner le tournis, mais les solutions existent. Pas besoin de devenir un ermite pour engranger moins de déchets. Pas besoin non plus de devenir irréprochable du jour au lendemain. C'est en adoptant des petits gestes du quotidien que l'on renversera la balance.

L'une des pistes, c'est l'achat en vrac. Promouvoir ce mode de consommation, c'est tout le combat de Célia Rennesson, directrice de l'association réseau Vrac. Car les emballages, si jolis et travaillés soient-ils, sont des éternels déchets en devenir.

Et puis, moins remplir nos poubelles, ça peut devenir rentable, c'est l'une des initiatives qu'Olivier Cohen de Timary, journaliste à Socialter, a choisi de nous présenter. A Besançon, la mairie a mis en place une tarification incitative sur les déchets : plus la poubelle est remplie, plus c'est cher. 

Et vous ?

Avec l'ADEME et L'Info durable

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.