Avec Leonora Miano et Clément Cogitore

3 ans après son prix Fémina ,l'écrivain  Leonora Miano revient avec son 8 ème roman Crépuscule du tourment. Ses livres explorent  la question de l'esclavage par le biais de la fiction. 

Cette fois, il s'agit de 4 femmes qui s'adressent au même hommes. Sa démarche est plus intime, plus personnelle. "Pour me regarder sur toutes les coutures j'avais besoin de ces 4 femmes "

Clément Cogitore réalisateur, artiste plasticien est actuellement exposé au Palais de Tokyo. 
 Son film d'octobre 2015 "Ni le ciel ni la terre"  l'avait déjà fait connaitre. Sélectionné à la semaine de la critique à Cannes et nommé aux Césars Clément Cogitore explore à présent l'univers glacé des aurores boréales avec son exposition "l'intervalle de résonance". Il s'agit de 3 récits qui ont des résonances les uns avec les autres .

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Il reprend cette phrase deMarshall McLuhan:  "une frontière n'est pas une connexion mais une intervalle de résonance"

-L'exposition "l'intervalle de résonance"  de Clément Cogitore est au Palais de Tokyo jusqu'au 11 septembre 2016.

-Crépuscule du tourment  de Leonora Miano est disponible aux éditions Grasset

Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés