Etudiant en Master à la Sorbonne, champion de cécifoot, producteur de web-séries documentaires, à 23 ans, Yann a eu une vie déjà pleine de rebondissements. Portrait d'un jeune homme issu des quartiers populaires, atteint de cécité complète, qui multiplie les défis pour encourager la société à s'ouvrir d'avantage.

A 23 ans, Yann a eu une vie déjà pleine de rebondissements. Etudiant, champion de cécifoot, producteur de web-séries, il multiplie les défis pour encourager la société à s'ouvrir d'avantage.
A 23 ans, Yann a eu une vie déjà pleine de rebondissements. Etudiant, champion de cécifoot, producteur de web-séries, il multiplie les défis pour encourager la société à s'ouvrir d'avantage. © Radio France / Charlotte Perry

Né en Côte d'Ivoire en 1997, Yann est diagnostiqué quelques mois après sa naissance avec un glaucome. Une maladie qui nécessite une intervention et un suivi médical pour être stabilisée et lui permettre de grandir en étant mal-voyant, mais pas totalement non-voyant. 

Pour bénéficier de soins adaptés, il s'installe en France où il vit alternativement en familles d'accueil et chez des membres de sa famille, en Seine-Saint-Denis. Mais à l'âge de 12 ans, alors qu'il était en vacances en Côte-d'Ivoire, il se cogne et le choc lui fait perdre totalement la vue. Il multiplie alors les activités, va de l'avant, pour ne pas y penser et ne pas sombrer.

Passionné de football depuis son plus jeune âge, il s'inscrit dans un club de cécifoot et devient champion de France en 2015. Une pratique sportive qu'il poursuit aujourd'hui encore, dans l'intention de se préparer aux jeux paralympiques de Paris en 2024. 

Parallèlement, Yann continue ses études à la Sorbonne, où il prépare un Master en études du développement. Il réside au Crous, perçoit une bourse d’études et une Allocation Adulte Handicapé (AAH) qui lui permettent de vivre. 

Mais le projet qui lui tient le plus à cœur en ce moment, c'est celui qu'il mène avec son association "Les Griots production", une association fondée il y a un an qui a pour but de vulgariser le savoir scientifique à travers  la production de web-séries documentaires. Le premier épisode de  La Porte de l'Afrique - Histoire de l'Empire du Mali- a déjà été visionné plus de 240 000 fois.

Quand je développe une structure  associative qui travaille sur le concept de vulgarisation, ma volonté c'est de rendre accessible des choses au plus grand nombre. Tout est une question d'accessibilité: qu'il s'agisse du handicap, du rapport aux quartiers, du rapport au savoir, ma volonté c'est de faire tomber des barrières.

Yann, Ayoub, et Maria, travaillent ensemble dans l'association crée par Yann il y a un an, qui a pour but de vulgariser le savoir scientifique pour le rendre accessible au plus grand nombre.
Yann, Ayoub, et Maria, travaillent ensemble dans l'association crée par Yann il y a un an, qui a pour but de vulgariser le savoir scientifique pour le rendre accessible au plus grand nombre. © Radio France / Charlotte Perry

Un parcours exceptionnel, qu'il ne veut pas ériger en exemple. Au contraire, pour lui, la véritable question serait plutôt de savoir comment faire pour qu'un parcours comme le sien ne soit plus une exception.

Il ne faut pas utiliser une exception pour faire culpabiliser la masse. Il faut au contraire se demander comment on organise une société pour que cette personne ne soit plus une exception. Toute personne a son potentiel et c'est à la société d'être le tailleur de diamants.

Pour aller plus loin:

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Thèmes associés