A 82 ans, Pierre Guernion, un paysan à la retraite, héberge chez lui des demandeurs d'asile. S'il raconte sa démarche, c'est pour que d'autres franchissent le pas aussi, car "en France, personne ne devrait dormir dehors". Une leçon d'humanité et de simplicité.

Pierre Guernion chez lui, à Hillion (Côtes d’Armor)
Pierre Guernion chez lui, à Hillion (Côtes d’Armor) © Radio France / Charlotte Perry

Dans sa maison d'Hillion, dans les Côtes d'Armor, Pierre Guernion avait une chambre de libre que personne n'occupait, à part sa sœur quand elle vient en vacances de temps en temps. Un jour, une cousine qui passait par là pour visiter la côte bretonne, lui a parlé d'un jeune demandeur d'asile Albanais qui cherchait un endroit où vivre. Pierre Guernion lui a ouvert sa porte. 

Depuis, Flavio est parti et c'est une famille Géorgienne qui occupe la chambre libre chez Pierre. La famille dormait dans la rue à la gare de Saint Brieuc avec leur petite fille de deux ans quand Pierre les a accueilli. Pour lui, tous les hommes devraient pouvoir en faire autant, mais il faut vaincre la peur qui est en chacun de nous.

A 82 ans, Pierre Guernion a toujours l'esprit vif et le rire contagieux. Ce qui anime le vieux monsieur c'est l'envie de faire des rencontres, d'échanger. "Des gens que l'on a jamais vu, que l'on ne reverra peut-être jamais, mais pendant quelques minutes on aura bâti un petit bout du monde ensemble."

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.