Dans le quartier sensible de la Grâce de Dieu à Caen, tout le monde connaît Melvin. Depuis près de trente ans, cet ancien Black Panther œuvre infatigablement pour venir en aide à la jeunesse et lui permettre de s'en sortir à travers le sport. Mais dans une autre vie, Melvin fût aussi un pirate de l'air …

Melvin, dans le quartier sensible de la Grâce de Dieu à Caen, où il vécu et travailla avec sa femme Jean pendant près de trente ans. (Janvier 2021)
Melvin, dans le quartier sensible de la Grâce de Dieu à Caen, où il vécu et travailla avec sa femme Jean pendant près de trente ans. (Janvier 2021) © Radio France / Charlotte Perry

C'est l'histoire d'un médiateur de quartier pas comme les autres. Melvin McNair et sa femme Jean (décédée en 2014), sont arrivés dans le quartier de la Grâce de Dieu en 1986. Pendant de longues années, les habitants ont ignoré ce qui avait amené ces deux Afro-Américains dans ce quartier défavorisé de Caen, en Normandie, ni les raisons pour lesquelles ils se sont engagés à fond - lui à travers le sport, elle, au travers de l'éducation populaire et du soutien scolaire - pour améliorer les conditions de vie du quartier et réduire les inégalités. Longtemps, les habitants ont ignorés que Melvin et Jean étaient des exilés politiques, anciens Blacks Panthers, interdits de séjourner dans leur pays d'origine pour avoir détourné un avion de ligne, le 31 juillet 1972. 

Pour comprendre les raisons qui les ont poussés à commettre cet acte désespéré, et celles qui, quinze ans plus tard, les ont amenés à consacrer leur vie à tenter de trouver des solutions aux nombreuses problématiques de ce quartier en souffrance, il faut remonter le temps et revenir aux racines de la colère, quand Melvin et Jean vivaient en Caroline du Nord, à l'époque où les Noirs subissaient encore la ségrégation raciale.

Des premières mobilisations pour les Droits Civiques à Greensboro - la ville d'origine de Melvin - en 1960, jusqu'à son engagement dans les Blacks Panthers et son refus de partir faire la guerre au Viêt-Nam, Melvin raconte comment il est entré en résistance. 

Le quartier de la Grâce de Dieu, à Caen. A gauche, l'immeuble dans lequel la famille McNair vécu de 1986 à 2014.
Le quartier de la Grâce de Dieu, à Caen. A gauche, l'immeuble dans lequel la famille McNair vécu de 1986 à 2014. © Radio France / Charlotte Perry

A écouter (prochainement):

L'équipe
Contact