Au croisement des musiques et des langues, Abed Azrié , compositeur et interprète français né à Alep, est l’auteur d’un vaste corpus comptant albums, musiques de films et livres, dont une récente traduction et adaptation de L’épopée de Gilgamesh (Editions Albin Michel).

Abed Azrié
Abed Azrié © Jean-Baptiste Millot

Les textes à partir desquels il travaille dans de multiples langues proviennent de poètes d'Orient et d'Occident, anciens et contemporains : Adonis, Andrea Zanzotto, Omar Khayyâm, Jean Cocteau, Gibran, Hâfez, Goethe et d'autres... Autant d’écritures universelles.

Témoin des dialogues qu'il aime provoquer, son dernier disque en date,Hâfez & Goethe - Divân , paru en 2013, entrelace les mots des deux poètes qu'il a mis en musique - Abed chante en arabe et son complice Jan Kobow interprète les vers allemands.

Il a également été conseiller musical pour le beau documentaire Le Blues de l'Orient, de Florence Strauss, dans lequel il intervient à plusieurs reprises.

Dialogue, ce matin, avec un homme libre, pour qui tout l'art du chant est "une tentative de passer ses rêves aux autres".

Les liens

Le Site d'Abed Azrié

Le Film Le Blues de l'Orient, de Florence Strauss La terre du Moyen-Orient, qui voit les hommes se déchirer depuis des siècles…La musique arabe classique, que se partagent juifs, chrétiens et musulmans, dans une même ferveur. Florence Strauss remonte aux sources de cet art en suivant les traces de sa propre histoire, longtemps occultée par sa famille. À la faveur de cette double quête, culturelle et familiale, le film rend hommage aux musiciens et poètes qui incarnent et perpétuent l’Orient fraternel. 

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.