France 5 a diffusé le dimanche 13 octobre le premier volet d'un documentaire, Dans le secret du conseil des ministres , de Bérengère Bonte et Ella Cerfontaine, qui emmène le téléspectateur dans le huis-clos du salon Murat à l'Elysée . Le film est accompagné de la réédition d'un passionnant livre sur le sujet aux Editions du Moment.

Oui c'était dimanche dernier. On peut le voir ou le revoir sur Francetv pluzz. Mais il n'est pas trop tard; la suite avec ce soir à 22 h sur France 5 "la Cour du roi", et dimanche prochain "les Grandes Heures".

Dans le secret du Conseil des ministres

Série documentaireFormat 3 x 52 minAuteures Bérengère Bonte et Ella Cerfontaine Réalisation Ella CerfontaineNarration Guillaume Gallienne, de la Comédie-FrançaiseUne production Caméra Subjective, avec la participation de France Télévisions et de Planète+Année 2013

avec nous Ella Cerfontaine auteure et réalisatrice.

conseil des ministres 22/6/12
conseil des ministres 22/6/12 © Radio France / AFP Philippe Wojazer

Depuis 1959, les membres du gouvernement se réunissent chaque mercredi autour du président et du Premier ministre dans le prestigieux salon Murat de l'Elysée. Ce moment particulier, institué par le général de Gaulle, est l'un des rituels les plus solennels et les plus inchangés de la Ve République. Petits et grands secrets s'échangent au sein de l'exécutif. Ambitions et rapports de force se dessinent au fil des époques. Les présidents successifs, de gauche comme de droite, se sont glissés avec aisance dans les chaussons du général. Comment se comportent-ils durant ces réunions ? Qui prend la parole ? Comment ? 47 ministres et secrétaires d'Etat livrent leurs anecdotes.

Dynamiques, alertes, portés par un commentaire sobre et précis lu toujours justement par le comédien Guillaume Gallienne, c'est bien dans le secret du Conseil des ministres qu'ils nous entraînent grâce à une quarantaine de témoignages tous plus passionnants les uns que les autres, de Jean-Pierre Raffarin à François Bayrou, en passant par Pierre Joxe ou François Hollande qui se fait, comme souvent, commentateur de son propre rôle. Michel Rocard s'épanche, lui, sur le lynchage que lui infligèrent les grognards de François Mitterrand parce qu'il avait osé plaider longuement contre le principe des nationalisations à 100 % à l'été 1981. Jacques Toubon passa, lui, toute une séance à la porte, Jacques Chirac lui interdisant l'entrée parce qu'il était arrivé avec cinq minutes de retard. La toujours potache Roselyne Bachelot avoue avoir transmis un petit mot à son collègue de la Santé, Jean-François Mattei, pour détendre l'atmosphère d'une séance consacrée aux ravages de la canicule d'août 2003. Elle y avait griffonné une contrepèterie du meilleur goût, "Est-ce que cette canicule t'emballe ?", qui ne dérida pas son destinataire.

La Cour du roiLe Conseil des ministres est le seul moment de la semaine où les membres du gouvernement se retrouvent. Il débute par un non moins traditionnel petit café dans la salle du rez-de-chaussée de l’Elysée qui jouxte le salon Murat. Là, les ministres plaisantent, révisent leur intervention à venir ou se disputent. Une fois le Conseil débuté, les blagues de potache ou les coups fourrés ne s’arrêtent pas pour autant… Une assemblée secrète qui est aussi un lieu de jeux de pouvoir, souvent cruels.

Les Grandes HeuresMalgré sa rigueur, malgré son protocole, le salon Murat a traversé tout au long de la Ve République de grands moments de tension, a résonné aussi de coups d’éclat. La démission en plein Conseil de Jacques Chirac en 1976, les délibérations autour du « printemps arabe » de l’équipe gouvernementale de Nicolas Sarkozy, la défaite de Lionel Jospin en 2002, l’unique Conseil où François Mitterrand a demandé l’avis de ses ministres pour les nationalisations en 1981 ou encore le dernier Conseil du général de Gaulle sont autant d’événements qui donnent une lecture inédite de la Ve République.

ed du moment
ed du moment © Radio France
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.