Franck Annese,

Un des créateurs de So Foot , mensuel qui a un peu plus de dix ans d'existence et qui fut sacré meilleur magazine du monde en 2012, en tout cas le premier mêlant football, culture et société, dans une tonalité satirique et ironique. 45000 exemplaires vendus par mois et une ligne éditoriale claire : traiter le football comme un sujet de société avec__ la règle des 3 H : humour, humain, histoire.

__

Après "Football Total et Contre-Culture" et "Over The Tops" , So Foot sort son troisième beau livre auxéditions Solar sous forme d'hommage aux belles années 80.

So Foot 80’s . Football champagne et soirées paillettes Solar, 192 p., 29,99 euros.

So Foot 80's préface de Platini
So Foot 80's préface de Platini © Radio France

So Foot se met à l'heure vintage et analyse le football des années 80. Entre les années 70, pleines d'insouciance et d'amateurisme et la vague des années 90 où est apparu le foot business. Avec de nombreuses photos kitschissimes et un préfacier de taille, Michel Platini !!! Bref, ce livre nous ramène quelques années en arrière pour nous rappeler ce qu'est le foot de papa. Tous les héros 80's du magazine : Alain Giresse en Napoléon ; Luis Fernandez sur sa Harley Davidson ; Claude Bez caressant son revolver ; Laurent Blanc assis sur le capot de sa Mercedes ; Johnny Rep en inspecteur Harry ; Daniel Solsona et Beto Tarantini dégustant un plateau de fruits de mer dans une piscine… Les années 80, c'est le passage d'un football classe hérité des utopies de 68 (le Brésil de Telê Santana) à un football qui se vautre dans la vulgarité des Berlusconi, du fric et des paillettes et de la réussite personnelle. En toile de fond : du « politique » (fin du bloc soviétique et grandes équipes de l'Est comme le Steaua Bucarest, le Dinamo Kiev...), de la violence (montée du hooliganisme avec le Heysel, la culture skinheads...), des médias (télé toute puissante, c'est l'ère de Téléfoot, la création de Canal+, Berlusconi en Italie et en France avec feu la Cinq...), et du cocorico : les Bleus de Platini sont la première grande équipe française qui se met à gagner (1982, 1984, 1986)De nombreux thèmes abordés : le mythique Berlusconi, une interview croisée Zavarov/Dassaev, la story Kop of Boulogne, la Légende Socrates, la célèbre « Quinta del Buitre » : Michel, Butragueno, Martin Vasquez, Sanchis, Pardeza (Real Madrid), Rumenigge 82 et la terrifiante Allemagne... Mais aussi : la rivalité Bez-Tapie, France-Espagne 1984, Séville 1982, le grand AC Milan de Van Basten, Gullit et Rijkaard, Bernd Schuster, Maradona, Platini ...

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.