XavierDelacroix * directeur de la publication d'un nouveau magazine « Au-Fait »

une enquête approfondie, un grand entretien, des enjeux...plaidoyer pour un média lent sans publicité.

Le premier numéro d’Au Fait est dans les points de vente de presse 7,90 euros...en ligne aussi. Cliquez sur l'image ci bas.

au fait
au fait © Radio France

A son bord, deux sujets seulement : une grande enquête et un entretien au long cours. Ernest-Antoine Seillière/Wendel, une cupidité française , par Sophie Coignard et Romain Gubert, est le récit fouillé, rigoureux, de ces sept années où les anciens maîtres de forges se sont transformés en traders. L’entretien donne la parole à Helmut Schmidt. À 94 ans, l’ancien chancelier allemand, grand témoin du XXe siècle, porte sur la France et l’Europe un regard d’une acuité intacte.

XavierDelacroix *

directeur de la publication, consultant et éthologue. Diplômé de Sciences Po Paris, de la London School of Economics et de l’INSEAD, il a dirigé le cabinet de conseil First&42nd depuis sa création en 2002. Auteur de nombreux livres, il a été journaliste à la BBC à Londres, a collaboré à Esprit, Les Temps Modernes, Le Sport, Libération, L’Express et plusieurs maisons d’édition parisiennes

pourquoi, alors que la presse papier va mal, et à l’heure où l’information du monde est à portée d’un clic, un nouveau mensuel ? Et, question subsidiaire, pourquoi priver délibérément ce magazine comme sa version numérique de toute recette publicitaire ?

Parce que.

Parce qu’entre l’enquête trop courte des magazines et les livres trop longs des journalistes, il y a la place pour un travail d’investigation long, fouillé, vérifié, sur les grands sujets du moment, qui expliquent la France et la Planète tels qu’ils vont.Parce qu’entre un monde ancien en train de disparaître et l’autre, si différent, qui émerge, entre un politique de moins en moins audible et un économique de plus en plus présent, il y a une attente de sens et de compréhension qui vont au-delà du simple besoin d’être informé.Parce que la satisfaction de cette exigence nécessite un ingrédient essentiel : du temps.Un temps lent pour enquêter et recueillir la parole ; un temps long pour la lecture.Parce que s’en remettre à ses seuls lecteurs/internautes pour assurer ses fins de mois est un gage d’indépendance à l’égard de tous les pouvoirs.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.