Chaque semaine, Nathalie Hernandez brosse le portrait d'un espion. Ce dimanche, celui de Bernard Boursicot.

L'ambassadeur de France à Beijing, le comptable Bernard Boursicot, lors de son procès pour espionnage, le 5 mai 1986
L'ambassadeur de France à Beijing, le comptable Bernard Boursicot, lors de son procès pour espionnage, le 5 mai 1986 © AFP / Philippe Bouchon

Bernard Boursicot a tout juste vingt ans lorsqu'il se voit recruté par le Quai d'Orsay pour devenir diplomate.

Ce fils d'un comptable et d'une couturière, né en 1944, est envoyé en Chine où il fait la rencontre de Shi Pei Pu, un chanteur d'opéra androgyne dont il s'éprend très vite. Par amour, il va se laisser manipuler, livrant des documents confidentiels aux Chinois, avant que l'affaire n'éclate...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.