Joseph Staline
Joseph Staline © Radio France

Dans son ouvrage "Staline, 1878-1953 : mensonges et mirages " (éditions Autrement), l'historien Jean-Jacques Marie, l'un des meilleurs spécialistes de l'Union soviétique et de l'histoire du communisme, revient sur cette figure historique de l'URSS.

Discrètement élu le 4 avril 1922 secrétaire du comité central du Parti communiste russe, Staline commence dès 1929, année de la collectivisation forcée, à fabriquer son image de «père des peuples» et de «bienfaiteur de l'humanité». Il entretient pendant un quart de siècle son propre culte pour faire oublier le Goulag, les massacres et les procès truqués. Trois ans après sa mort, Khrouchtchev dénonce ses crimes et son culte de la personnalité ; les révélations qui suivent la chute de l'URSS en 1991 le ravalent au rang de bourreau. En ruinant son pays et en promouvant la nomenklatura parasitaire et avide d'où sont issus les oligarques pillards d'aujourd'hui, Joseph Staline a créé les conditions de la dislocation de l'Union soviétique. Pourtant, les cercles nationalistes et le gouvernement de Russie organisent aujourd'hui sa réhabilitation.

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.