Stéphane Dugast, journaliste et membre de la Société des Explorateurs Français, nous emmène dans le sillage des expéditions polaires menées par la France, d’Yves de Kergelen à Paul-Emile Victor en passant par Jules Dumont d’Urville ou encore Jean-Baptiste Charcot.

Les explorateurs français
Les explorateurs français © Getty / Vernon Wiley

rediffusion de l'émission du 7 décembre

Il en fallait du courage et de la curiosité il y a plusieurs siècles pour prendre la mer et mettre le cap sur le pôle nord ou le pôle sud.  Comment ne pas renoncer alors que le froid s’intensifie, que la mer se transforme en glace et que l’on navigue vers des mondes totalement inconnus qui ne figurent sur aucune carte. Beaucoup de ces explorateurs d’hier ne sont jamais revenus.

Au fil de ces expéditions les contours géographiques de l’arctique et de l’antarctique se sont dessinés, les moyens d’exploration se sont modernisés. Mais encore aujourd’hui les expéditions polaires restent des aventures rudes et engagées. 

Dans un livre intitulé « Polar Circus » paru aux éditions du trésor, Stéphane Dugast, journaliste et membre de la société des explorateurs français raconte l’Histoire des expéditions polaires menées par la France. Lui-même a effectué de nombreux voyages en Arctique et en Antarctique sur les traces de ces aventuriers des glaces.

Cet après-midi, il nous emmène dans le sillage des explorateurs polaires français de Yves de Kerguelen à Paul-Emile Victor en passant par Jules Dumont d’Urville ou encore Jean-Baptiste Charcot.

L’espace : nouveau champs de bataille ?

L’été dernier, Emmanuel Macron a annoncé la création de l’armée de l’air et de l’espace. Donald Trump quant à lui a lancé une nouvelle force de l’espace. Que se trame-t-il au-dessus de nos têtes ?

Espionnage ? Brouillage ? destruction de satellites ? En quoi consistent les opérations militaires qui se jouent en orbite ? Les explications de Xavier Pasco, directeur de la fondation pour la recherche stratégique. Spécialiste des politiques spatiales.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.