Un gars qui intitule ses livres "Un jour je serai latin lover" ou "La Dame est une trainée" ou encore "Rebelles de la nuit" ne peut que faire montre des plus hautes compétences. Marc Villard est donc écrivain. De ceux qu’on aurait envie de garder comme un secret précieux, pour les fous - rire qu’on a piqués en le lisant ou pour les errances qu’il nous fait vivre dans le quartier de Barbès, la nuit. Mais à l’heure où le Papa Noël s’apprête à solliciter notre générosité : renoncez donc à ce qu’on appelle « les beaux livres », ceux qui pèsent lourds et qui n’ont pour fonction que de faire joli sur la table basse. Prenez plutôt du Villard, auteur de nouvelles, de romans noirs ou de scénarios pour la bande dessinée. Le dernier s’intitule La guitare de Bo Diddley. Les dessins sont signés Chauzy et le tout est publié aux éditions Casterman. Villard, donc. Prénom Marc. Qui n’hésite pas à énumérer ses défauts comme suit : « 1. Quand je fais la vaisselle, je ne nettoie jamais la grille d’écoulement au fond de l’évier. 2. A 17h, j’achète un Mars au distributeur et je le revends plus cher à mon assistante. 3. Je regarde systématiquement les vitrines des libraires pour trouver mon dernier livre. C’est après que je commence à pleurer. 4. Quand je bricole, je dis tout le temps : « Putain de ta race de merde » 5. Je n’ai jamais aimé John Lennon, je préfère Paul Mc Carntey 6. Je mange beaucoup de crevettes parce que je pense qu’elles allongent le sexe » Voilà pour ses mots et vous allez entendre sa voix bientôt. Le rendez – vous est fixé chez lui au cœur de Paris. Le canapé est profond et nous nous adonnons à des interrogations abyssales.

programmation musicale

Nina Kinert

Love Affair ### Matthieu Chédid

Le roi des ombres ### Placebo

Daddy Cool ### liens

Le site officiel de Marc Villard

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.