Rosemary Standley
Rosemary Standley © Radio France / kmeron

Nous prenons la route ce matin pour des contrées musicales … presque d’un autre temps.

Avec Rosemary STANDLEY, chanteuse franco américaine, à la voix si singulière. On dirait qu’elle est née en chantant (d'ailleurs c'est presque vrai) et ne s’en prive pas dès qu’on lui tend un micro.

C'est la chanteuse du groupe Moriarty . Rosemary et les garçons. Une bande d’amis; Aujourd'hui trentenaires, ils se sont rencontrés ados ; ils écoutaient à l'époque Janis Joplin et lisaient Jack Kerouac. Et c'était décidé : ils chanteraient l’Amérique (celle des pionniers, des voyageurs)

Des années de répétition dans une cave, des concerts, un 1er album en 2007 et ce tube : JIMMY.

Suivront en 2011 l'album "The Missing room". Et le tout dernier, "FUGITIVES" sorti en novembre dernier sur leur propre label Air Rytmo: reprises de standards américains de la musique folk.

Mais Rosemary ne s’en tient pas là. C’est sans doute d’ailleurs une de ses marques de fabrique : être une touche à tout. Elle a d'ailleurs d’abord fait des études d’arts plastiques. A appris le chant lyrique. Et se penche à présent sur le théâtre puisque Juliette Deschamps la met en scène dans un spectacle de music hall intitulé « A queen of heart ».

Betty Boop, Marilyn Monroe ou Rita Hayworth...: Son cœur balance !

Des yeux très bleus, un rouge à lèvres... très rouge. Elle dégage d’emblée une forte présence et cultive ce petit quelque chose de glamour suranné qui est aussi la marque des Moriarty.

Ce matin, je vous emmène avec moi dans leur laboratoire, rez de chaussée sur rue.

Un royaume pour instruments désaccordés. Il y a une tête de cerf empaillée et coiffée d'une guirlande de Noël au dessus d’une porte

Et quand on franchit le seuil de leur studio….. tout de suite….. ça sonne chez les Moriarty !

La minute de solitude de Rosemary Standley :

Clip de Matty groves , extrait de leur dernier album Fugitives, (oct 2013)

Clip de "Jimmy ", sur le premier album "Gee Whiz But This Is A Lonesome Town"

Au cours de l'émission vous pourrez entendre:

  • Le titre "Jaywalker" extrait de leur premier album "Gee whiz but this is a lonesome town"

  • La voix de Jack Kérouac, lisant un extrait de "Sur la route" accompagné par le pianiste Steve Allen, 1959
Jack Kerouac
Jack Kerouac © Radio France / Shelisrael1
  • Bob Dylan chantant "I want you" 1965
bob dylan i want you
bob dylan i want you © Radio France
  • La voix de NIna Simone, parlant de son interprétation dePirate Jenny de Kurt Weill, archive Ina, (non datée)
Nina Simone, Morlaix, 1982
Nina Simone, Morlaix, 1982 © CC / Roland Godefroy

A Venir et à suivre:

  • La sortie de l'album Birds on a wire de Rosemary Standley et Don La Nena le 31 mars 2014

birds on a wire
birds on a wire © Radio France / DR

Rosemary Standley s’est échappée de Moriarty, le temps de feuilleter un songbook fantasque et gourmand, de Claudio Monteverdi à Leonard Cohen en passant par Purcell, Fairouz,John Lennon ou Tom Waits. Voix de moire et de velours, elle suit les chemins de traverse de sa mémoire et de ses plaisirs en compagnie de Dom La Nena, violoncelliste et chanteuse.Dominique Pinto de son vrai nom, balance entre Europe et Amérique latine. Avec Jane Birkin ou dans Le Condamné à mort de Jean Genet avec Jeanne Moreau et ÉtienneDaho, cette toute jeune musicienne a amplement démontré l’ampleur de ses dons et de son jeu. Son nouvel album « Ela » aux mélodies délicates et à la musicalité fluide et naturelle, sorti en 2013 chez Six Degrees Records connaît un magnifique succès à l’international, en passant par la France, le Canada, le Brésil et les Etats-Unis. Voici deux femmes en liberté qui explorent un répertoire de tous les temps qu’elles livrent avec une irrésistible légèreté.

  • A queen of a heart , spectacle musical mis en scène par Juliette Deschamps au Théâtre de la Bastille, du 21 au 28 juin 2014

Après avoir fait l'ouverture de saison l'année dernière avec Memories from the Missing Room, la chanteuse des Moriarty Rosemary Standley revient avec A QUEEN OF HEART, un spectacle en solitaire qui renoue avec la tradition perdue des tours de chant. Sous la houlette de Juliette Deschamps, aussi à l'aise dans la mise en scène d'un opéra baroque que dans celle d'un spectacle du chanteur M, A QUEEN OF HEART s'inspire des femmes fortes, perdues ou fatales de l'Amérique des années 30, dans un décor où les rideaux de velours portent encore les traces de poussières anciennes et du faste d'antan. Il y est évidemment question d'amour et de perte, au gré d'un répertoire qui emprunte aussi bien à Kurt Weill qu'à Nina Simone, à Marilyn Monroe qu'à Cole Porter. A QUEEN OF HEART invite ainsi à un cabaret envoûtant et mélancolique, bercé par un piano et la voix de diva de Rosemary Standley.

a queen of a heart R standley
a queen of a heart R standley © Radio France / DR

En concert

Le 19 avril à Chenille (festival les Z’éclectiques!)

Le 20 avril à Nantes, Salle Paul Fort

Le 26 avril à Brest, Quai Ouest

Le 7 juin à Perigny, Festival Notes en vert

Rosemary Standley
Rosemary Standley © Radio France / kmeron

Les liens

Moriarty

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.