Kad Mérad est un homme pressé. C’est par ailleurs un homme moderne qui a d’autres attributs : un portable qui sonne à une régularité métronomique, 5 paires de lunettes de soleil qu’il porte même s’il fait un temps de Toussaint et une machine à café - vous savez, celle avec les capsules de couleurs. Kad Mérad est aussi un pro de la promo. Je dirais que c’est le Jack Lang de l’interview si je me laissais vraiment aller. Le genre de gars qui vous dit en préambule, vous voulez que je vous fasse combien, une minute, 2 minutes 30 ? Bon, ce n’est pas vrai, il ne l’a pas dit. Je vous mens. Maiiiiiis lorsque j’ai annoncé que notre causerie allait durer une heure et demie, 90 minutes, 5400 secondes, ça lui a fait tout drôle, je l’ai bien senti. Voici donc 1h30 – condensée - dans l’emploi du temps d’un homme qui joue au théâtre en ce moment, qui monte son premier film et qui prend le temps d’appeler son garçon pour prévenir : « papa va rentrer au milieu de la nuit ». Parce qu’en ce moment, papa, il est sur scène jusqu’à 23h passé pour jouer et pour chanter une comédie musicale qui s’intitule Rendez – vous. Ça se passe au théâtre de Paris et c’est vraiment bien. Je vous en dirai plus, à l’occasion. Nous voici donc dans la loge de Kad Mérad … au théâtre de Paris. Plaisir d’offrir, joie de recevoir. Bienvenue, c’est EclectiK.

Kad Merad
Kad Merad © Radio France / Georges Briard
Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.