photo1
photo1 © Radio France

Quand je suis arrivée au bas de l’immeuble, on m’a dit : « Boris Bergman, c’est facile. C’est tout en haut et y’a une langue sur la porte ». La langue rouge des Stones, collée en hauteur. Une fois le seuil franchi, l’intérieur de Bergman raconte aussi qu’il aime Gene Vincent, Buddy Holly et le magicien d’Oz. Je ne connais pas l’âge du monsieur. Je puis vous dire cependant qu’il a le cheveu noir et blanc et qu’il se mord la lèvre à la fin de ses phrases. Comme un gamin qui aurait quelque chose à se faire pardonner. Boris Bergman est parolier. Parolier de Alain Bashung, Maxime Le Forestier, Paul Personne, Louis Bertignac ou Dalida. Je suis passé un peu vite sur le premier : Alain Bashung, pour qui Bergman a écrit pendant plus de 10 ans. Gaby oh Gaby, c’est lui. Vertige de l’Amour ? aussi. Boris Bergman consacre un documentaire amoureux à Bashung. Il l’a intitulé « Remets lui Johnny Kidd ou 2, 3 chansons que je sais de lui ». Remets lui Johnny Kidd, est l’un des vers de la chanson Gaby. Ça fait « tu sais c’est comme ce type qui voudrait que je me soigne. Et qu’abandonne son clebs au mois d’Août en Espagne. Je sens comme un vide. Remets – moi Johnny Kidd. » Le film de Bergman sur Bashung est un film amoureux parce que c’était comme un couple. Le parolier et le compositeur. Parce que c’était lui… et parce que c’était lui. Bashung va donc apparaître, disparaître, pour mieux réapparaître tout au long de cette heure. Mais parler avec Boris Bergman c’est balayer presque 40 ans de chansons. Cette phrase là doit le fait frémir à mon avis. Je suis entrée chez lui le nez bouché et en toussant, à peu près comme tout le monde en ce moment. Il m’a proposé du thé et une demi - douzaine de remèdes à base de plantes. « - Tenez, prenez, ça. -C’est quoi ? -Des bonbons à la propolis. -A la quoi ? -A la propolis. Mangez. C’est bon pour ce que vous avez ». EclectiK Boris Bergmanenvoyé par franceinter. - Clip, interview et concert.

invité(s)

Alain Bashung remets-lui Johnny Kidd... ou de 2, 3 chansons que je sais de lui..

Le film hommage de Boris Bergman, parolier des premières chansons de Bashung. Témoignage de 75 minutes revenant sur les lieux ayant marqué la vie de Bashung...

Vous avez aussi pu écouter des extraits de :

The Rakes

Just a man with a job (Le poinçonneur des Lilas)

Alain Bashung

Alcaline

Alain Bashung

Bijou Bijou

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.