C’est parti pour une année…., que je vous souhaite douce et…. allons-y, audacieuse.

Ouvrons la fenêtre ce matin, et prenons un bon coup de vent, avec un personnage : Vincent Macaigne, acteur de cinéma, réalisateur et metteur en scène de théâtre.

Vincent Macaigne 2 automnes...
Vincent Macaigne 2 automnes... © Radio France

Et pour commencer, des vœux en forme de souvenir d’un spectacle choc. C’était en 2011, festival d’Avignon, le jeune homme mettait en scène Au moins j’aurais laissé un beau cadavre, un spectacle d’après l’histoire d’Hamlet. Avant cela il y avait eu Idiot ! d’après Dostoievski. Et il est comme ça Macaigne : il vous réveille. Des idées de malade plein la caboche, on dirait que Vincent Macaigne vit toute énergie comme si c’était la dernière…. Et ça laisse des traces.

35 ans. 12 spectacles à son actif, 1 moyen métrage. 3 films dont il vient d’écrire le scénario comme ça dans sa chambre ; 2 films en cours de montage.

Mais Il y a quand même bien quelque chose du monstre, dans le royaume de Macaigne.

On se roule dans boue. C’est sublime et avilissant.

Et en ce moment, c’est au cinéma qu’il explose, en tant qu’acteur. Il y joue des rôles de jeune homme de son époque - jeune, plutôt sentimental, un brin lunaire et maladroit. Et pour lui : tout ça c’est juste 4 ans de sa vie, pas question de parler de mode ou de « mouvement ».

Et puis il y a une question essentielle : est ce qu’un héros peut être chauve ?

Alors moi, j’ai retrouvé mon superhéros ; qui dit souvent non. Coiffure, chemise à gros carreaux, comme dans les films.

Moi j’avais mon magnéto….. rendez-vous pour une discusion qui…comment dire….. a bien failli ne pas pouvoir démarrer….

Perrine Malinge

__

La minute de solitude de Vincent Macaigne :

2'18

La minute de solitude - 05.01.2014

__

A voir au cinéma :

Deux automnes, trois hivers de Sébastien Betbeder, bande-annonce (film en salles depuis le 25 dé cembre)

Tonerre de Guillaume Brac, bande-annonce (en salles le 29 janvier)

La Bataille de Solférino , de Justine Triet, bande-annonce (film sorti en salles cet automne)

Dans l'émission vous pourrez entendre:

*Un extrait d'Au moins j'aurai laissé un beau cadavre , de Vincent Macaigne, créé au festival d'Avignon en juillet 2011

Au moins j'aurai laissé un beau cadavre
Au moins j'aurai laissé un beau cadavre © Radio France / Festival d'Avignon

*Un extrait de Ce qu'il restera de nous , moyen métrage de Vincent Macaigne, grand prix au festival de Clermont Ferrand 2012

*Un extrait d'Un monde sans femmes , de Guillaume Brac

*Un extrait de La bataille de Solférino de Justine Triet

*Un extrait de La maman et la putain , de Jean Eustache

"La Maman et la Putain", Jean Eustache, 1973
"La Maman et la Putain", Jean Eustache, 1973 ©

*La voix de Patrick Dewaere , interviewé en 1980 par Claude Villers (Tribunal des flagrants délires sur France inter)__

*La chanson Sara perchè ti amo par Ricchi e poveri

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.