photo1
photo1 © Radio France
L’invité du jour commence cette émission par cette phrase : le rond point couine. On pourrait alors supposer que le gars qui l’énonce est pataphysicien. Ou instructeur auto-école. Et c’est Jacques Bonnaffé. Pataphysicien, je lui en attribue le titre, instructeur auto – école, rien de moins sûr. Comédien, c’est une certitude. Le rond point qu’il évoque est en fait le nom d’un théâtre parisien non loin des Champs Elysées. Jacques Bonnaffé, Emmanuelle Devos, Anaïs Demoustier et Alexandre Lecroc forment le quattuor qui interprète en ce moment même, Le Problème, première pièce du romancier François Bégaudeau. Jacques Bonnaffé y joue un écrivain que sa femme quitte pour un autre homme. Et à Bonnaffé de prononcer cette phrase : «… la dictature des envies. Moi aussi je vais suivre toutes mes envies. J’ai envie de castrer le chien de la voisine, je le castre. Merde les envies ! » Jacques Bonnaffé reprendra aussi l’Oral et Hardy, fin Mai, à Tours. Un texte du poète belge Jean – Pierre Verheggen et où cette fois, il dit : « l’essentiel, c’est de ne pas participer, comme disait Pierre de Courbatures ». Bonnaffé aime les poètes, de Rimbaud à Jacques Darras. Et s’il est convenu de dire que le métier de comédien requiert la capacité à devenir quelqu’un d’autre, je puis affirmer que Bonnaffé est naturellement plusieurs. Au cours de cette conversation, il m’est arrivé de penser « sors de ce corps Elvis Presley ! », « sors de ce corps, Jean – Luc Godard », « sors de ce corps mineur du Nord ! ». Ils seront tous là au cours de cette émission. Presley, Godard, le mineur du nord et Jacques Bonnaffé. Nous nous sommes donc retrouvés au théâtre… du Rond Point, où il m’a guidé jusqu’à sa loge. A l’entrée, son nom est écrit à la craie sur une ardoise d’écolier. **[Eclectik - Jacques Bonnaffé](http://www.dailymotion.com/video/xhdv9p_eclectik-jacques-bonnaffe_shortfilms)** _envoyé par [franceinter](http://www.dailymotion.com/franceinter). - [Les dernières bandes annonces en ligne](http://www.dailymotion.com/fr/channel/shortfilms)_ ## Les liens [Le Problème de François Bégaudeau](http://www.theatredurondpoint.fr/saison/fiche_spectacle.cfm/90537-le-probleme.html) Le Problème de François Bégaudeau, jusqu'au 3 avril au théâtre du Rond-Point. Puis au Théâtre Marigny du 7 avril au 15 mai. Elle rompt. Annie, la quarantaine, vient chercher ses affaires. Deux adolescents bacheliers, son fils et sa fille, l’interrogent, la jugent ou la soutiennent. Écrivain, ses cinquante ans scotchés à son canapé, Alban conteste et se contient. Homme tassé, cassé, il fait des phrases pour retrouver un semblant de dignité. Mais Annie part, quitte le salon huppé et le confort acquis. Elle affronte ses enfants et son mari, choisit le plaisir, la légèreté, une nouvelle vie l’attend ailleurs. Et les ados bûchent entre deux engueulades sur un autre problème posé par le prof de philo : la conscience est-elle compatible avec le bonheur ? Le metteur en scène Arnaud Meunier s’est emparé jusqu’ici des écritures les plus contrasté 
Les invités
Les références
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.