Au début il m’a dit « Salut Sandra ! ». « Ah non, euh, moi, c’est Rebecca». En revanche, le confondre lui avec un Bernard ou un René, y’a pas de danger. Lui, c’est Gérard. Depardieu. Gérard Depardieu et tous les mots qui lui sont associés. Ogre, monstre de jeu, Stradivarius dans une carrure de camionneur, etc… etc… et il prend parfois un plaisir indubitable à incarner devant vous tous ces mots là. C’est vrai qu’il a une grosse voix, un gros corps et de grosses mains. Quand il entre, c’est une filmographie qui défile aussi. Des répliques et des scènes qui viennent à l’esprit. Scène d’ouverture du Sous le Soleil de Satan. J’aurais pu choisir, Astérix ou les Compères mais ça fait moins chic. Bref. Première scène de Sous le Soleil de Satan : Pialat et Depardieu tous les deux à l’écran. Pialat lui fait une tonsure, essuie le rasoir sur une serviette blanche et Depardieu jouant l’abbé Donissan lui dit : « Quand je suis avec vous, tout me paraît simple. Quand je suis tout seul, je ne vaux rien. Je suis comme le zéro qui n’a de valeur qu’à côté des autres chiffres ». Cela dit, ayant rendez – vous dans le restaurant qu’il possède au cœur de Paris, je suis arrivée au milieu d’une discussion qui est passé de la composition des rouleaux de printemps à la puissance du Balzac d’Auguste Rodin sans oublier la polémique entre Georges Frêche et Martine Aubry. Le tout, en moins d’une minute. ‘Faut pas que ça traîne. Depardieu aime quand ça va vite. « Moi, je suis pour foutre le camp, dans la vie ». Ca lui va bien, ce mot d’Arletty. Il me faut préciser que ce jour là, j’avais encore moins de voix qu’aujourd’hui. J’étais quasi aphone, alors vous pensez si la journaliste radio sans voix ça l’a fait marrer Depardieu! Je lui ai cependant annoncé : « J’ai pas de voix, d’accord, quoiqu’il en soit, on va causer pendant une heure ».

programmation musicale

Bonobo

the keepers ### Camille

septembre ### Benjamin Biolay

padam ### liens

L'Autre Dumas

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.