Christine Montalbetti est belle. Je me suis d'abord dit qu’il était curieux de commencer une émission de cette façon, mais c’est pour que vous l’imaginiez mieux. Christine Montalbetti est belle, elle est brune et ses cheveux sont longs. Elle a une voix timide mais elle dit des choses nettes. Christine Montalbetti, ça s’écrit avec deux "t" et un "i" à la fin et surtout, elle est écrivain. Ecrivain tout le temps, le matin, l’après – midi et je n’en sais pas beaucoup plus sur elle. Je ne connais pas son âge, elle a répondu par un silence quand je lui ai demandé ce que faisaient ses parents, je ne sais pas si elle a des enfants. Christine Montalbetti est… écrivain et c’est ce qui la définit. Ecrivain. Point. Et tous ses livres ont paru aux éditions P.O.L. Je suis tombée sur un de ses livres par hasard. Au dos, il y avait écrit : « Les conditions ont l’air optimales, pour la conduite. Ciel clair, route dégagée, confort de suspension du break, autoradio avec commande au volant : on est paré. Attachez vos ceintures, il s’agit d’arriver au ranch avant la nuit ». ça sonne comme une bande – annonce. Mais je ne vais pas vous raconter l’histoire parce que c’est impossible et surtout ça ne sert à rien. Le titre du livre, c’est Journée Américaine. Il y a aussi Nouvelles sur le sentiment amoureux, Le Cas Jekyll ou Western. Je l’aurais bien retrouvé au fin fond de l’Oklahoma, nous deux, pour une balade en chaussures à talons biseautés. Mais ce fut… Trouville. Pour vous y rendre, vous prenez le train en compagnie de jeunes filles en ballerines et jeunes gens habillés en Zadig & Voltaire. Vous me direz il y a plus "cow-boy" comme endroit.

programmation musicale

Jean-Louis Murat

Falling in love again ### Lisa Ekdahl

l'aurore ### David Bowie

Ashes to ashes

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.