photo1
photo1 © Radio France
J’ai oublié. Oublié de faire dire à Jean – Bernard Pouy, « prochain rendez – vous avec l’information dans une heure et maintenant, c’est EclectiK ». Sûre qu’il l’aurait marmonnée avec sa clope entre les dents. Sur la quatrième de couverture d’une Série noire parue en 1992 – car oui, Jean – Bernard Pouy écrit des polars – je me souviens de sa photo en noir et blanc : coiffé comme un dessous de bras et les sourcils froncés. Et bien c’est cet air de « faut pas m’emmerder » qui me donna envie d’ouvrir ce livre. Ça s’intitulait La Belle de Fontenay et ça commençait par : « 22 mars, un bon jour pour la patate ». Jean – Bernard Pouy est auteur de roman noir, fervent défenseur de littérature populaire et l’un de ses derniers livres s’intitule Colère du présent. Il y a aussi l’excellent Alfonso Vermot Y Carambar (inventeur de la devinette), qu’il vient d’écrire avec Francis Mizio. Tout ça pour dire que la bibliographie exacte de Pouy n’est pas évidente à établir, puisqu’il publie beaucoup, pour éditeurs petits et grands. J’ai retrouvé Pouy chez lui, au centre de Paris, dans le quartier du Marais. Mais il m’a précisé : « quand je me suis installé, le quartier n’était pas cher, hein ! ». Je suis entrée. Serrage de main de rigueur suivi d’un bref : « salut, J.B. » Peu nombreux sont ceux qui doivent l’appeler Jean – Bernard. Une cuisine, avec une table en bois stabilisée par du papier journal plié en 4. Du thé, qu’il dit ne pas savoir préparer. Tu ? Vous ? Pour la conversation, nous n’avions rien précisé. ### **liens** ### [Des papous dans la tête](http://www.franceculture.com/emission-des-papous-dans-la-tete.html-0 "Jean-Bernard Pouy est un des joyeux membres des ") Jean-Bernard Pouy est un des joyeux membres des "Papous dans la tête" dont la devise est : "Culture sans gaieté n'est que ruine de l'âme" A suivre sur France Culture, le dimanche de 12h45 à 14h
Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.