C’est l'histoire d'un gars né à Tel Aviv, qui grandit dans la banlieue sud de Paris et qui passa ses samedi après – midi au cinéma du coin, parce que pour des parents, le grand écran c’est mieux qu’une baby sitter parfois. Il a tourné avec Sydney Lumett ou Steven Spielberg. Mais c’est avec le réalisateur Eric Rochant qu’il a commencé au cinéma. L’invité du jour s’appelle Yvan Attal. Comédien & cinéaste puisqu’il a réalisé « Ma femme est une actrice », ainsi que « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ». Et pour notre conversation, j’ai retrouvé Yvan Attal en bas de chez lui. Et comme par hasard, en bas de chez lui, se trouve un grand hôtel où un petit salon nous attendait. Yvan Attal est à l’affiche de « Rapt », un film de Lucas Belvaux qui sera dans les salles mercredi prochain et qui s’inspire de l’histoire du Baron Empain. Qu’on ait connu ou non cette histoire en son temps, c'est-à-dire en 78, le Baron Empain, dans l’imaginaire collectif, c’est l’incarnation de l’élégance, du capitalisme, du pouvoir, dont la vie s’est trouvée coupée en deux après une prise d’otage où on l’a mutilé. « Rapt », le film, pose la question, du pouvoir, du prix de la vie d’un homme, du poids des jugements que l’on peut porter sur quelqu’un, du bulldozer médiatique...

programmation musicale

Beck

Loser ### Camille

Ta douleur ### Anis

Dans tes yeux

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.