Deneuve  film "Elle s'en va"
Deneuve film "Elle s'en va" © Radio France

Dans une salle qui s’appelle le cinéma du Panthéon, non loin des jardins du Luxembourg à Paris, Catherine Deneuve répond aux questions d’une collègue. Ici, elle a meublé et décoré l’endroit – Catherine D. pas la collègue. Une fois sur la terrasse, face à un mur couvert de plantes vertes, on me glisse, comme si on était à l’église : « C’est le mur de Catherine ».

Et elle, d’arriver sandales plates aux pieds et clope au bec pour remettre une feuille ici et tâter de la terre là. « C’est pas mon mur ! » Dit – elle en se marrant. « C’est un mur que j’ai fait installer par un jeune homme très talentueux »

Dans l’instant, j’ai eu envie de m’abonner à Rustica . Un jour, elle m’avait montré ses mains en disant : « Voyez, elles n’ont pas tenu que des mouchoirs de soie ! »

Dans Elle s’en va d’Emmanuelle Bercot, dans les salles mercredi prochain, Catherine Deneuve interprète une femme qui part faire un tour en voiture avec des bottes en caoutchouc et un ciré jaune dans le coffre – Nous sommes en Bretagne. Une femme qui fait ce dont on rêve tous parfois : balancer le portable quand il sonne et n’y être pour personne, sauf pour soi. Vivre ce qui se présente, les événements, les femmes et les hommes qui viennent à vous.

Sur la terrasse du cinéma du Panthéon où Catherine Deneuve fume, fume, fume, on parle de ce truc un peu étrange qui consiste en un jeu de questions – réponses.

Ça s’appelle une interview je crois.

Rebecca Manzoni.

La minute de solitude de Catherine Deneuve :

Catherine Deneuve dans "Elle s'en va"
Catherine Deneuve dans "Elle s'en va" © 2013 Bago Films – Fidélité Films – Wild Bunch – TF1 Films Production – France 2 Cinéma

"Elle s'en va" d'Emmanuelle Bercot, en salle le 18 septembre, Bande annonce

Au cours de l'émission vous pourrez entendre:

  • Plusieurs extraits d'Elle s'en va d'Emmanuelle Bercot

  • Un extrait de La sirène du Mississipi de Truffaut, (1969)

  • Un extrait de Drôle d’endroit pour une rencontre de François Dupeyron (1988)

  • La voix d’Agnès Jaoui, s’exprimant sur « l’attente du prince charmant... » extraite d’un précédent portrait d’Eclectik (2013) à réécouter là: http://www.franceinter.fr/emission-eclectik-agnes-jaoui

  • Un extrait du film «Une belle fille comme moi » de F. Truffaut (1972) avec Bernadette Lafont

Pour aller plus loin:

A l’ombre de moi-même , Catherine Deneuve, Stock, 2004

livre A l'ombre de moi même
livre A l'ombre de moi même © Radio France

Catherine Deneuve nous livre sa passion du cinéma et ses secrets de tournage à travers six carnets, tenus tout au long de sa carrière. Intimes et pudiques, les confidences de la plus grande star française du cinéma sont illustrées de photos de famille et de tournages, prises par Catherine Deneuve elle-même. Un entretien avec le cinéaste et scénariste Pascal Bonitzer clôt ce livre de souvenirs. L'actrice s'y livre avec la même sincérité émouvante et troublante dont elle continue de faire preuve dans ses films.

Le mythe Deneuve de Gwénaëlle Le Gras (2010) Editions Nouveau monde

le mythe Deneuve
le mythe Deneuve © Radio France

La carrière de Catherine Deneuve est profondément ancrée dans une des spécificités du cinéma français, son ambition artistique. l'étude de la réception de ses films montre l'importance de cette 'exception culturelle'. Deneuve incarne à sa manière la richesse du cinéma français : elle privilégie le cinéma d'auteur, tout en s'illustrant aussi dans un cinéma populaire de qualité. Sa filmographie extrêmement variée et son image de star se sont construites dès le début sur cette articulation. Partant de l'hypothèse que la longévité de la carrière de Catherine Deneuve repose sur une dialectique entre classicisme et modernité, cet ouvrage analyse la construction des différentes strates chronologiques et thématiques de son image pour en montrer la richesse et la complexité.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.