Jean – Claude Brialy et Anna Karina devisant à la télévision française à la fin des années 60. Ils venaient de tourner ensemble une comédie musicale où lui est amoureux d’elle. ça s’intitulait Anna, elle y chantait Sous le soleil exactement, l’ensemble des textes et des musiques étaient ciselés par Gainsbourg et le tout vient d’être édité en DVD. Ils se sont amusés à faire ça. Ça se voit. Anna Karina aimait bien rigoler. Et elle aime toujours ça. C’est elle que vous entendrez jusqu’à 11h. Sa voix, ses films et le bruit régulier de son briquet. Rencontrer Anna Karina, pour les chansons qu’elle chanta, pour ses rôles dans les films de Godard, Rivette ou Visconti. Ça claque. Rencontrer Anna Karina pour ce genre de réplique - ci.  « EMILE, JE PENSE A QUELQUE CHOSE TOUT A COUP… TU M’EMMERDES !! » ou pour ce genre de réplique là : « QU’EST-CE QUE JE PEUX FAIRE. CHAIS PAS QUOI FAIRE » L’autre phrase qui pourrait lui coller à la peau, ça serait : « On fonce et on verra. ». Elle a toujours vécu comme ça. Anna Karina, c’est aussi une pointe d’accent danois. Parce que c’est une fille de Copenhaegue qui a rêvé d’ici. Paris, Paris, Paris.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.