photo1
photo1 © Radio France
Gérard Mordillat est un type fiable : s’il vous propose du café, y’a les fruits et le chocolat qui vont avec. Gérard Mordillat est écrivain. Gérard Mordillat est cinéaste. C’est l’auteur des Vivants & des Morts, la série diffusée en ce moment sur France 2 et dont les derniers volets sont programmés le mercredi 20 octobre à 20h35. Je répète : le 20 octobre à 20h35 ! Les Vivants et les morts fut d’abord un livre. C’est l’histoire d’une usine qui va fermer et l’on suit le quotidien de ceux qui y travaillent et n’y travaillent bientôt plus, de l’apprenti mécanicien au DRH. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le récit a du souffle avec en son cœur un beau personnage féminin qui se prénomme Dallas. Dallas, c’est une soirée à se saouler à la vodka, c’est des clopes fumées en douce dans les toilettes avec les copines, mais c’est aussi le cumul de 3 boulots dans une seule et même journée pour essayer de joindre les deux bouts à la fin du mois. On a envie de la serrer dans ses bras cette fille - là. Les Vivants & les morts n’est donc pas sous le signe de la neutralité et du petit doigt levé. Pas le genre de Mordillat. Son prochain roman à paraître en janvier s’intitule Rouge dans la brume. Pas mauve, ni jaune. Rouge. Pour cette conversation diffusée à l’heure de la messe, nous sommes dans le salon de Gérard Mordillat. Des draps sèchent au milieu de la pièce, il y a les photos d’un nourrisson dans les bras d’une jolie maman sur les étagères, et sur les murs : des livres, des livres, des livres. Commençons donc par une douce provocation… « Gérard Mordillat, bonjour. Vous êtes cinéaste, vous êtes écrivain. Alors quel rapport entre votre vie quotidienne et les ouvriers d’une usine qui ferme ? » Il suffit de cliquer sur l’émission pour écouter la réponse !
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.