Frères Dardenne
Frères Dardenne © Radio France / Films du fleuve

Jean-Pierre a dit : « J’ai un peu une voix à la Marianne Faithfull là non ? ». Il était malade, une rhinopharyngite ou quelque chose dans le genre. Luc a répondu : « Mais Marianne Faithfull a une très belle voix ! » Quoiqu’il en soit, ces deux–là parlent d’une seule voix.

Dans un livre qui s’intitule "Au dos de nos images" paru au Seuil et devenu une bible pour de nombreux cinéastes – Luc Dardenne écrit : « Je voudrais que nous arrivions à faire un film qui soit une poignée de main ». Après La Promesse puis Rosetta , L’Enfant , ou Le silence de Lorna , le nouveau film des frères Dardenne s’inscrit à nouveau dans cette exigence - là : un film comme une poignée de main. Comme spectateur, on garde en soi les hommes et les femmes qu’ils nous ont fait rencontrer et on en sort en ayant envie de se tenir un peu plus droit.

Après deux palmes d’or pour Rosetta puis pour l’Enfant , Jean–Pierre et Luc Dardenne sont donc à nouveau en sélection officielle au festival de Cannes avec Deux jours, une nuit . Le film est en salles mercredi prochain, le jour même où il est présenté à Cannes.

Deux jours, une nuit, c’est un week-end, le temps qu’a Sandra pour convaincre chacun de ses collègues de renoncer à une prime de 1000 euros contre le maintien de son emploi à elle. Elle monte des escaliers, parcourt des rues, appuie sur des interphones, elle y va. Elle y va comme on se prépare à un face à face sous le soleil, avec ses boots, ses épaules nues et son sac en bandoulière tandis que son mari l’attend dans la voiture. Quels sont les hommes et les femmes que Sandra va rencontrer ? Réussira- t-elle à les convaincre ?... Vous le saurez mercredi prochain !

J’ai rencontré Jean – Pierre et Luc Dardenne aux Films du fleuve, leur maison de production. Un bâtiment tout en hauteur sur les bords de la Meuse à Liège. Leur bureau est au 2ème ou 3ème étage je ne sais plus. La pièce est divisée en deux : à droite deux tables se font face, à gauche, des bibliothèques. C’est là, au milieu, qu’on a installé 3 chaises.

Rébecca MANZONI

La "minute" de solitude des frères Dardenne :

### _Deux jours une nuit_ , des Frères Dardenne
### Au cours de l'émission vous pourrez entendre: - Deux extraits du dernier film des Frères Dardenne "_Deux jours une une nuit"_ - La voix de Wim Wenders parlant de son rêve de réaliser une comédie, au micro de Rébecca Manzoni, en 2011 Ce volet d'Eclectik est réalisé par Pierre Jabot
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.