38 témoins
38 témoins © Radio France

Lucas Belvaux
Lucas Belvaux © Radio France
La pièce résonne un peu parce qu’il n’est pas du genre à accumuler napperons et bibelots. Nous sommes dans le salon de Lucas Belvaux, cinéaste. Peu de meubles, donc : une table, un canapé. Juste l’essentiel. A l’image du bonhomme. Quand il a dit d’une traite : « Prochain rendez – vous avec l’information, etc… » Il ne viendrait à personne l’idée de lui faire redire la chose avec l’accent marseillais, juste pour déconner. Et puis Lucas Belvaux n’est pas marseillais. Il est belge.

C’est un homme qui se tient droit, au propre comme au figuré. Ne pas se laisser aller à la complaisance ou au grand barnum médiatique et une façon de déglutir qui trahit une angoisse que je n’ai pas osé sonder.

Lucas Belvaux fait des films dont on a envie de discuter une fois qu’on est sorti de la salle. C’est le cas si vous allez voir 38 témoins sur les écrans depuis mercredi dernier. C’est avec Yvan Attal, Sophie Quinton, Nicole Garcia et c’est l’histoire des habitants d’un quartier du Havre témoins d’un meurtre qui se déroule juste en bas de chez eux. Et personne ne réagit. Personne. Quand je vous dis que c’est un film qui provoque la discussion.

Avec 38 témoins , Lucas Belvaux questionne cette expression derrière laquelle on se réfugie pour justifier une lâcheté ou un manquement, vous savez quand on dit : « ouais mais c’est plus compliqué que ça… » Alors dans ce film, il y a cette phrase, prononcée par un procureur : « Tout le monde veut comprendre, plus personne ne veut juger. Et croyez – moi, juger est beaucoup moins confortable ».

J’avais donc rendez – vous chez Belvaux. Sa femme était partie au café pour être sûre de ne pas déranger et après que j’ai fait « Ahhh » en enlevant mon manteau, accepté un verre d’eau et prononcé un point de vue passionnant sur la météo, j’ai lancé : « Ils sont où vos DVD ? On peut les voir ? » Et vous verrez. Avec le micro.

R. Manzoni

38 Témoins (la bande annonce)

en salle dès le 14 mars 2012

Egalement à découvrir ou revoir:

Sa trilogie sortie en 2003

  • Un couple épatant
Un couple épatant (L .Belvaux)
Un couple épatant (L .Belvaux) © Radio France
  • Cavale
Cavale (L .Belvaux)
Cavale (L .Belvaux) © Radio France
  • Après la vie
Après la vie (L .Belvaux)
Après la vie (L .Belvaux) © Radio France

et

  • La raison du plus faible (2006)
La raison du plus faible (L .Belvaux)
La raison du plus faible (L .Belvaux) © Radio France

Au cours de l'émission, l'auditeur attentif aura reconnu:

  • Claude Chabrol , interviewé en 1970 par Alain Bosquet (archive INA)

  • Pour rire , film de Lucas belvaux (1996) avec Jean-Pierre Léaud et Ormella Muti

  • L'homme qui tua Liberty Valance (1962) film de John Ford avec James Stewart et John Wayne
Lucas Belvaux master class forum Images
Lucas Belvaux master class forum Images © Radio France

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.