Philippe Jaenada
Philippe Jaenada © Radio France / Roberto Frankenberg

Il y a des hommes renversants. Et Philippe Jaenada en fait partie. C’est un peu direct et frontal comme début mais je ne peux pas m’empêcher de vous annoncer la couleur.

Philippe Jaenada est écrivain. Il est l’auteur de sept romans qui se dévorent pour leur humour et leur noirceur, pour leurs personnages qui se prénomment Oum, Bix, Pimprenelle ou Hector et qui tentent de composer comme ils peuvent avec les grosses et petites emmerdes de la vie.

L’équation Jaenada, c’est ça : burlesque, désespoir, tendresse. Et dire qu’à un moment, ce gars là s’est rêvé pilote d’avion. Pas sûre que l’aéronautique y aurait gagné quelque chose. Mais la littérature, si.

Dans un de ses romans, Philippe Jaenada décrit son personnage comme suit… et souvent, son personnage, c’est lui :

« J’ai surmonté les hontes et misères de professions aussi insupportables que rédacteur de fausses lettres de cul et de nouvelles au miel de rose, animatrice de Minitel, traducteur de Barbara Cartland et de ses cousines, créateur de slogans publicitaires misérables et détective de troisième zone raté. »

Le dernier roman de Philippe Jaenada s’intitule La femme et l'ours, paru aux éditions Grasset.

Sur les tables des librairies, vous le verrez entouré d’un bandeau avec cette photo de lui. Une photo à l’image du bonhomme : pas tout à fait comme les autres.

R. Manzoni

Le roman de l'auteur "La femme et l'ours" a paru chez Grasset en septembre 2011

La femme et l'ours
La femme et l'ours © Radio France

Jadis, Bix Sabaniego ne se couchait jamais avant l’aube. On parle d’un temps où il n’était pas marié et père de famille. C’est un révolté placide, un enragé doux qui se rêve en tigre (ou en ours). Et puis, un jour, une dispute conjugale, et le voilà parti, sac écossais sur l’épaule, dans une errance fortement alcoolisée, un bad trip aux couleurs de tous les bars du canal Saint-Martin, puis par cercles concentriques, le Lutetia, le Lubéron, et enfin un banc à Monaco. Splendeur, décadence et résurrection d’un Don Quichotte dont les moulins à vent seraient autant de brunes à forte poitrine et à cervelle réduite. Sur le chemin qui le mène en enfer, on croise toute une humanité fracassée, des compagnons de beuverie, gueules cassées et amnésiques, une fille-fantasme, un ours kidnappeur, un champion de poker qui perd sa vie par insouciance, et même un couple échangiste en bonne santé…

Philippe Jaenada, romancier né le 25 mai 1964 à Saint-Germain-en-Laye, est l’auteur, entre autres, du Chameau sauvage(prix de Flore, Julliard, 1997), et chez Grasset de : Le Cosmonaute(2002), Vie et mort de la jeune fille blonde(2004) et Plage de Manaccora, 16 h 30(2009).

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.