Carole Bouquet
Carole Bouquet © Radio France

Carole Bouquet. Deuxième ou troisième étage à gauche, je ne sais plus. Je me tenais devant sa porte, micro en main, une seule oreillette de casque enfoncée dans mon pavillon – genre, ayons l’air désinvolte, feignons de ne pas avoir allumé le magnéto.

J’ai sonné.

« Vous enregistrez déjà ?! » m’a t–elle dit après son bonjour.

Rougissante, j’ai confirmé et l’ai suivie dans l’escalier.

Il y a des rencontres qui garantissent l’étonnement. Et c’est ça Carole Bouquet. La regarder d’abord, en évitant de trop insister. Dire qu’elle est belle serait convenu. Magnifique, serait obséquieux. Je vous laisse donc le choix du qualificatif selon vos visions personnelles.

Les visions d’elle justement. Une photo qu’elle avait choisie pour illustrer l’article d’un magazine où elle avait écrit en légende : « J’ai choisi cette photo parce que je hurle de rire, je suis défigurée par le rire. Il y a une spontanéité, une vérité qu’il n’y a pas dans les photos posées . »

Carole Bouquet aime manger. Carole Bouquet aime boire. Ça s’entend, ça se devine, mais ça ne se voit pas : « bref elle a du bol », comme dirait une collègue de bureau.

Mercredi prochain, elle est à l’affiche de Mauvaise Fille , un premier film de Patrick Mille adapté d’un roman de Justine Lévy. Elle y joue la mère de la dite Justine : mannequin, défoncée, singulière, légère malgré la maladie qui finit par l’atteindre.

Et elle y a cette réplique qu’elle prononce allongée sur une plage : « Ah ce qui est épatant quand t’as fait de la chimio, c’est que les moustiques ne t’emmerdent plus ! »

Mais où en étais–je ? Je suivais donc Carole Bouquet dans l’escalier. J’ai posé mon micro rouge sur son canapé grège. Et le magnéto a continué à tourner.

R. Manzoni

La minute de solitude de Carole Bouquet :

"Mauvaise Fille" , de Patrick Mille, d'après le roman de Justine Levy, en salle le 28 novembre 2012

Mauvaise fille
Mauvaise fille © Radio France / Patrick Mille

La bande annonce de"Mauvaise fille"

Au cours de l'émission vous avez pu entendre :

  • Un extrait d'une caméra cachée de François Damiens "L'Oenologue"
  • La chanson"Le mal de vivre" de Barbara

  • Un extrait du film Grosse Fatigue, de Michel Blanc
  • Un extrait du filmLibre Echange, de__ Serge Gisquière
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.