[scald=11937:sdl_editor_representation]Nous avons convenu d’un rendez – vous dans son studio. Il m’a dit : « c’est tout près du métro Exelmans. Appelez moi quand vous serez devant la porte et je viendrai vous chercher. » Alain Cavalier a réalisé « l’Insoumis », avec Alain Delon, « La Chamade », avec Catherine Deneuve, « Le plein de super », « Thérèse », et depuis quelques temps, Alain Cavalier fait des films sans comédiens, sans équipe, sans toutes les paillettes liées au cinéma. Il fait des films avec ce qu’il est, avec ce qu’il voit et le dernier s’intitule « Irène ». Je sais bien que la tendance est à la prescription. Et je ne parle pas du docteur, je parle de tout ce que l’on vous suggère de lire ou de voir. Mais bon sang, Irène, ne le ratez pas. Parce qu’on n’est plus tout à fait la ou le même quand on sort d'une projection de ce documentaire. Irène est un film d’amour. Un film sur une femme qu’Alain Cavalier a perdue brutalement. Et lorsque la lumière se rallume dans la salle de cinéma, on a sourit, on s’est ému, on a pleuré parfois. Pour le rendez – vous, je suis arrivée magnéto en bandoulière et micro en main. Après que nous ayons fait connaissance, Alain Cavalier s’en est saisi pour l’examiner. Avec cet homme là, il arrive toujours des trucs pour la première fois.### programmation musicale

Art Mengo

Bagatelle ### Charlie Winston

Kick the bucket ### Dalida

Les enfants du Piré

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.