Jean Louis Fournier
Jean Louis Fournier © Emmanuel Hauguel

C’est lui.

Lui, qui a réalisé La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède.

C’est lui, Jean–Louis Fournier, qui a fait des films sur Klimt ou Schiele, inventé un personnage de vache hypocondriaque qui s’appelait "La Noiraude" et qui écrit des livres dont "Veuf" et "Où on va papa ?", prix Fémina 2008.

Aujourd’hui, Jean–Louis Fournier est sur la scène du théâtre du Rond Point à Paris avec Mon dernier cheveu noir , adapté de l’un de ses livres. En exergue de cet ouvrage est écrite la phrase suivante :

Mon arrière grand–père est mort, mon grand–père est mort, mon père est mort… Je crains que ce soit héréditaire.

Il parle en vous regardant par-dessus ses lunettes avec des intonations à la Noiret. C’est comme ça qu’il m’a accueillie chez lui en disant : « Ici c’est le salon Napoléon III. C’est pour quand je reçois la reine d’Angleterre. Mais comme vous n’êtes pas la reine d’Angleterre… ». Je n’ai pas démenti. Nous avons monté deux ou peut–être 3 étages. Il y avait des piles de "ça m’agace !", titre de son dernier livre.

Et puis il a disparu d’un coup.

R. MANZONI

La minute de Solitude de Jean-Louis Founier :

Jean louis Fournier présente "Mon dernier cheveu noir" au théâtre du rond point, du17/10/2012 au 10/11/2012

théâtre du rond point
théâtre du rond point © Radio France

N’allez pas aux enterrements de vos amis, vous allez vous faire repérer. Méchant retour de vacances pour Jean-Louis Fournier. Devant sa glace, il comprend qu’il est entré dans l’âge des cheveux qui tombent et de la vue qui baisse, de la carte Senior et des illusions perdues.

Vous savez comment on s’aperçoit qu’on est vieux ? Quand même bronzé on reste moche

La vieillesse avance masquée. Il la prend au tournant, lui tord le cou, en rit pour en faire une fête, une croisière plutôt qu’un naufrage. Il s’avoue heureux de ne plus avoir à faire de mondanités, car le vieux est libre, il prend de la hauteur, « il n’est plus obligé de rire aux blagues de son patron ». Il n’a plus de patron. Seul en scène, Fournier joue un spectacle destiné à tous, anciens jeunes, vieux et futurs vieux. Il raffole de la mauvaise foi du retraité quand il dénonce les acteurs qui parlent de plus en plus bas, les journaux imprimés de plus en plus petit, les marches de plus en plus hautes. Il conseille : « Inscrivez les noms de vos amis au crayon, jamais au stylo, sinon votre agenda devient un cimetière ! » Fournier rit surtout de ce qui n’est pas drôle et c’est hilarant.

JL Fournier
JL Fournier © Radio France / Emmanuel Hauguel

Le spectacle jouera le 3 mai au centre andré Malraux à Hazebrouck (59) et fera l'objet d'une tournée en 2013...

Au cours de l'émission vous avez pu entendre :

  • Un extrait de "La noiraude" qui voulait être une biche

  • Un extrait de "La minute de Monsieur cyclopède" avec Pierre Desproges: "Apprenons à pratiquer l'interruption volontaire de vieillesse"

  • Un extrait du spectacle "Mon dernier cheveu noir"
  • La chanson d'Arno "Les yeux de ma mère"

Et des lectures des livres de l'auteur:

  • "Poète et paysan"

  • "Où on va papa?"

Pour aller plus loin à la rencontre de Jean-Louis Fournier:

  • Voir ou revoir la savoureuse séquence de "La noiraude " écrite par JL Fournier et dessinée par Gilles Gay, diffusée dès 1977 dans L’île aux enfants (TF1) , dont le personnage principal est une vache neurasthénique, toute noire, qui passe son temps à appeler le vétérinaire...

Pour les curieux et les nostalgiques, "La noiraude" a fait l'objet d'une édition dvd

dvd La noiraude
dvd La noiraude © Radio France

Et bien sûr, les livres de JL Fournier , parmi eux:

  • Ca m'agace!, Editions Anne Carrière, 18 octobre 2012
Ca m'agace de JL Fournier
Ca m'agace de JL Fournier © Radio France

Au quotidien, un tas de petites choses peuvent nous agacer ou même devenir insupportables. J.-L. Fournier en fait la liste et l'analyse dans une mauvaise humeur délicieuse, râlant contre le moustique qui rôde la nuit, la campagne de dépistage qui rappelle que chacun est biodégradable, le camion qui double, ou essaie de doubler un camion !

  • Veuf , Editions Stock, 2011
veuf
veuf © Radio France

«Je suis veuf, Sylvie est morte le 12 novembre. C'est bien triste. Cette année, on n'ira pas faire les soldes ensemble.»

Le narrateur évoque sa femme Sylvie qu'il a perdue par une journée d'automne... Un sujet grave traité avec des mots simples et des phrases légères.

  • Poète et paysan , réédité par le Livre de Poche en 2011
Poète et paysan JL Fournier
Poète et paysan JL Fournier © Radio France

"Ça a commencé comme une plaisanterie. On a beaucoup ri, on s'est embrassés, on s'est caressés, c'était doux, c'était chaud, j'étais bien, je n'avais jamais été aussi bien de ma vie.

Je ne suis redescendu du ciel que le lendemain matin, par l'escalier, titubant de bonheur. Naïf, je pensais que, désormais, j'allais être heureux toujours. Avant d'avoir repris mes esprits, j'avais décidé de reprendre la ferme de son père.

Quand on est amoureux, on devient un peu fou, et comme je l'étais déjà un peu avant, j'étais capable de tout. Son père aurait été poissonnier, je reprenais la poissonnerie."

J.-L. F.

  • Où on va papa? , Editions Stock, prix Fémina, 2008
Où on va papa? JL Fournier
Où on va papa? JL Fournier © Radio France

"Jusqu'à ce jour, je n'ai jamais parlé de mes deux garçons. Pourquoi ? J'avais honte ? Peur qu'on me plaigne ?

Tout cela un peu mélangé. Je crois, surtout, que c'était pour échapper à la question terrible : «Qu'est-ce qu'ils font ?»

Aujourd'hui que le temps presse, que la fin du monde est proche et que je suis de plus en plus biodégradable, j'ai décidé de leur écrire un livre. Pour qu'on ne les oublie pas, qu'il ne reste pas d'eux seulement une photo sur une carte d'invalidité. Peut-être pour dire mes remords. Je n'ai pas été un très bon père. Souvent, je ne les supportais pas. Avec eux, il fallait une patience d'ange, et je ne suis pas un ange.

Grâce à eux, j'ai eu des avantages sur les parents d'enfants normaux. Je n'ai pas eu de soucis avec leurs études ni leur orientation professionnelle. Nous n'avons pas eu à hésiter entre filière scientifique et filière littéraire. Pas eu à nous inquiéter de savoir ce qu'ils feraient plus tard, on a su rapidement que ce serait : rien.

Et surtout, pendant de nombreuses années, j'ai bénéficié d'une vignette automobile gratuite. Grâce à eux, j'ai pu rouler dans des grosses voitures américaines." JLF

__

  • Mon dernier cheveu noir, Editions Anne carrière, 2006
Mon dernier cheveu noir livre JL Fournier
Mon dernier cheveu noir livre JL Fournier © Radio France

"Le youpala sert à l'homme à faire ses premiers pas, le déambulateur à faire ses derniers pas ; entre les deux, il court à sa perte. " Même si nous avons tendance à l'oublier, nous sommes tous biodégradables. Comme les pommes, que Jean-Louis Fournier, inquiet, se croque devant sa glace en regardant sa poire.

Les liens

Site Internet du Théâtre du Rond-Point à Paris

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.