TINARIWEN

| LA PRESENTATION

Tinariwen est souvent renvoyé à une image : celle de rebelles touarègues montant à l’assaut une mitraillette à la main et une guitare électrique au dos. Cette image, devenue cliché, le groupe s’en débarrasse avantageusement sur Tassili, son 5ème album. Car s’il y a bien longtemps que ses membres fondateurs ont abandonné les armes, ils opèrent ici une petite révolution esthétique en délaissant l’instrument fétiche qui les a fait connaître, la guitare électrique, pour privilégier les sonorités acoustiques et enregistrer au beau milieu de ce désert qui constitue à la fois leur cadre de vie, le berceau de leur culture et la source de leur inspiration. Un retour à l’essence même de leur art qui paradoxalement ouvre le chemin à d’inattendues et passionnantes rencontres avec des membres du groupe TV On The Radio, Nels Cline (guitariste de Wilco) ou du Dirty Dozen Brass Band.

[extraits bio. officielle]

Tinariwen - "Tassili"

| (Cooperative, 1cd)

| le site officiel

| LE CONCERT

Assoul

Amidinin

Adunya

Takkest tamidaret

Assastam nakam

Achry ibone

Ahymana

Tamiditin

Imidiwan winakalin

| LA FORMATION

Abdallah ag Alhousseyni - chant, guitare

Abadallah ag Lamida - chant, guitare

Touhami ag Alhassane - chant, guitare

Eyadou ag Leche - basse

Said ag Ayad - percussion

Mina Walet Oumar - choeur

HOLLIE COOK

| LA PRESENTATION

Hollie Cook est née dans l’ouest de Londres. Un père célèbre, le bien nommé Paul Cook, émérite batteur des Sex Pistols, lui donna très tôt l’occasion de forger son identité musicale. Elle grandi au son de Marc Bolan, The Cure, David Bowie mais va très vite s’intéresser au rocksteady, au reggae et se prendre de passion pour des chanteuses comme Janet Kay ou Phyllis Dillon. Hollie voue également un culte aux groupes féminins des années 60. D’ailleurs, sa mère Jennie fut la chanteuse des Belle Stars et Hollie sera d’ailleurs un long moment membre des Slits). Petrie de toutes ces influences, Hollie Cook invente un style qu’elle a elle même baptisé « Tropical Pop ». Elle entend d’ailleurs le faire partager à travers ce premier album, produit par son ami et collaborateur de longue date, Mike Pelanconi, plus connu sous le nom de Prince Fatty. On y retrouve les deux hits « Milk and Honey » et « That Very Night », mais aussi une reprise tout en rondeur du Remember (walking in the sand) des Shangri-las.

[extraits bio. officielle]

Hollie Cook - "Hollie Cook"

| (Mr Bongo, 1cd)

| nouvel édition de l'album à paraître le 30 avril

| le site officiel

| LE CONCERT

That very night

Walking in the sand

Milk and honey

Cry

New tour

Sugar water

And the beat goes on

Shadow kissing

Baby baby

Body beat

| LA FORMATION

Hollie Cook – chant

Horseman – batterie + chant

Jahmen Ellisson – basse

Cyrus Richard – clavier

James Dobson – guitare

Rhys Owen – saxophone

Charlotte White – trombone

LES INVITES

NOSFELL

Le Printemps de Bourges 2012 crée deux nouveaux prix découvertes et s'entoure d'un jury présidé par Nosfell (lui-même découverte 2004 du festival).

Nosfell est un chanteur, compositeur et multi-instrumentiste. Depuis le début des années 2000, Nosfell a enregistré cinq albums. il raffine un équilibre unique entre traail vocal et accompagnement instrumental sophistiqués tout en développant un univers fantasmagorique singulier. Son engagement physique, sa façon d'incarner la musique, le poussent naturellement à collaborer avec des danseurs et chorégraphes. c'est auprès de Philippe Découflé pour Octopus (2010) qu'il apprivoise le mouvement, toujours en complicité sur scène avec Pierre Le Bourgeois. Dans la foulée, le chorégraphe David Wampach lui conçoit un solo qui sera créé en 2012, avant de revenir sur scène pour un prochain album et de nouvelles histoires.

[extrait bio officielle]

| site officiel

| les découvertes du printemps de bourges

LES BONUS

Evénement(s) lié(s)

Le Printemps de Bourges 2012

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.