Nous avions rencontré une première fois Cécile Raynal, juste avant son départ sur un cargo le 27 mars dernier.

Aujourd'hui nous la retrouvons en pleine traversée, entre la Gouadeloupe et la Martinique. Dix jours se sont écoulés depuis que l'ancre a été levée. Entre temps six sculptures sont en route, et le temps sétire au rythme de la traversée.

Sculpture de Cécile Raynal
Sculpture de Cécile Raynal © Cécile Raynal

Sculpteur et danseuse jusqu'en 2008. Elle a depuis mis de côté le corps en mouvement, pour se concentrer sur le corps immobile, celui de la sculpture.

Après avoir séjourné en résidence dans un lycée, un centre de détention, une maison de retraite, Cécile Raynal embarque pour une traversée de l’Atlantique, en cargo.

Et c’est une nouvelle fois rapport au temps et aux êtres différent. Le temps étiré de la traversée et à l’image de celui de la sculpture : aucune précipitation, prendre le temps qu’il faut pour arriver à bon port.

Paquebot
Paquebot © radio-france

Le projet est structuré en deux temps :

  • Une résidence d’artiste de deux mois sur un cargo durant laquelle seront modelées des figures et des membres d’équipage et d’oiseaux.
  • Un travail en atelier de trois mois qui permettra d’élaborer les installations et de finaliser les œuvres.

Ce projet a reçu le soutien du CMA CGM, le 3ème groupe mondial de transport maritime en conteneurs

Plus de renseignements sur : http://www.cecileraynal.net/

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.